Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Pourquoi c’est bien? – St Anger (#1)

Alors, première édition de votre saga de l’été. Dans un rythme propre à nous, on va tenter de vous prouver, pourquoi telle chanson ou tel album est bien. Que ça soit un album adulé par la critique, ou bien détesté. Et quoi de mieux pour attaquer qu’un album plus que controversé : « St Anger »

Bon, on en a déjà parlé dans une précédente critique (que vous pouvez retrouver ici), mais on va tenter de convaincre les plus sceptiques du bien de cet album.
Tout d’abord, cet album est un retour au Metallica plus agressif. Après 3 albums plus « mainstream », le groupe est de retour à un métal plus poignant et plus saignant. Ne serait-ce qu’au son des guitares, on ressent toute la rage des membres.

Ensuite, on a un James Hetfield qui retrouve une voix plus éraillée, avec des paroles plus profondes, un Lars Ullrich qui réalise de bonnes parties de batterie (Soyez honnête, ses parties de batteries sont bonnes, je ne parle pas du son). Les deux piliers sont a un niveau qui ressemble plus à du Metallica.

Parlons de Kirk Hammett maintenant. Si il a été privé de solos, il a donné des riffs vraiment très bons. Quand on entend The Unnamed feeling, on peut retrouver du haut niveau, après une période de guitare un peu moins bonne (Sérieusement, passer de « And Justice for All… avec One, au « Black Album » avec Enter Sandman).

Aussi, Metallica a du changer de bassiste. Jason Newsted ayant été viré peut de temps avant l’enregistrement de l’album. Officiellement pour des problèmes de cou, officieusement parce qu’ils ne s’entendaient pas des masses. Si St Anger a vu Bob Rock, producteur de l’album faire les parties de basses, ce qui en soit est quand même assez dingue, les Four Horsemen ont été obligé de prendre un nouveau bassiste pour les promos du groupe, notamment pour le MTV Icon qui leur était dédié. Pour se faire, les Californiens ont recruté, Robert Trujillo. De leur propre aveu, ils n’avaient pas vu un bassiste aussi fort depuis Cliff Burton. Et il est vrai de Trujillo est un monstre.

Enfin, la production de cet album a permis de voir naître l’excellent documentaire « Some Kind of Monster ». Véritable plongée en immersion dans le groupe, on vit avec les 4 membres tout du long de l’enregistrement de l’album jusqu’au Mtv Icon. On voit les moments de bas, les hauts, les enregistrements de chansons. On voit tout de leur parcours chaotique vers le renouveau. Cet album est celui de la deuxième vie de Metallica, et ce documentaire en est la preuve vivante.

« St anger » pour le commun des mortels, c’est un album mauvais, au son de batterie ignoble et aux solos manquants. Mais en fait c’est plus que ça, c’est vraiment un album à part dans la discographie du groupe. Une oeuvre qui avec l’analyse adéquate, devient très bon. Pas du niveau de « Master of Puppets » ou « Ride the Lightning » mais suffisamment bon pour qu’on dise que « St Anger » est un bon album. J’espère que vous en serez convaincu.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

1 Commentaire

  1. Nicolas Chatelard 19 juillet 2014

    St Anger est le pire Album de Metallica …
    Mais le meilleur Album de Métal !!!

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén