Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Chronique d’une pomme au Main Square : Samedi

  • Après un vendredi fini en fanfare, voyons si le samedi nous réserve d’aussi bonnes surprises. Commençons par Yodelice.

Je m’attendais à rien de cet artiste. J’y suis allé sans prétention. Et ce fut une très très bonne surprise. Un show vraiment efficace. Musicalement c’est super impressionnant. Un esprit rock énorme, très plaisant. Tu sentais les gars heureux d’être là, et le public a ressenti cette joie de vivre. Une belle communion, et c’était super bien. Heureux d’avoir vu ça. Place à John Butler Trio.

Yodelice

Je connaissais peu de ce groupe, à part les tubes. Après le concert, je me suis demandé pourquoi je ne connaissais pas mieux ce groupe. Une méga gifle. John Butler est un putain de guitariste. Première chanson, guitare à 12 cordes. Deuxième chanson, banjo. Troisième chanson, guitare électrique 6 cordes. Quatrième chanson, guitare à 12 cordes avec Bottleneck. Et à chaque fois, c’est maitrisé à la perfection. C’est incroyable. Le bassiste/contrebassiste/clavieriste/chanteur est au top, tandis que le batteur maitrise. Chaque voix est parfaite.
Peu avant le concert, la pluie s’est mise à tomber. Quand John Butler a attaqué sa partie de 10 minutes en solo, partie extraordinaire, la pluie s’est arrêtée, comme un symbole.
Une heure terrible, et un groupe incroyable que je vous recommande d’aller voir. Sérieusement.

John Butler Trio

S’en suit MGMT. Et, passer de John Butler Trio à MGMT, c’est comme passer de Metallica à Yannick Noah. Ce fut zéro. Plat, sans énergie, aucune communion. Une grande déception. Même leurs tubes sonnaient creux et fades. Le public était un peu apathique, piégé entre le non-show de MGMT et la pluie qui tombait abondamment. Bref, oublions ce groupe et passons à Jack Johnson.

Un show sobre, sans fioritures, efficace mais sans plus. Rien à dire de plus, Jack Johnson a fait dans le sans risque. Une bonne transition pour la tête d’affiche de la soirée : Stromae.

Vous le savez, je ne suis pas un fan de la musique fabriquée par Paul van Haver. Mais, de l’avis de beaucoup de monde, le show live mérite plus qu’un simple coup d’oeil. Mon compère me confirme cela et nous filons donc voir Stromae en live. Si on m’avais dit ça il y’a 5 mois…
Prévu pour 1h20 de show, Stromae arrive à l’heure et prêt à en découdre avec les 40000 personnes présentes. Avant toute chose, rappelons que les 3/4 du public sont Belges.
3 notes. Il a suffit de 3 notes de Ta fête, pour que tout le public saute, danse et chante. 3 petites notes, et tout le public était déjà conquis. C’est ce qu’on appelle un bon ratio.
Après, on va pas se le cacher, l’immense majorité du public présent était là pour Stromae.
Musicalement, on s’approche plus de la boîte de nuit que d’autre chose. Les chansons étant réarrangées pour donner cet effet là.
Personnellement, je n’ai pas apprécié. Et même si on a pu me voir fredonner les paroles des chansons, c’est largement dû au matraquage ininterrompu des médias, plus qu’a la qualité intrinsèque des chansons.
Place au show. C’était bien. Les lumières, couplées a l’immense écran en fond de scène, ont bien aidé à sublimer les chansons du maëstro devant nous.
Quant à monsieur Van Haver, on ne peut que s’incliner devant sa présence et son énergie. Courant sans cesse sur scène, jouant admirablement avec le public, changeant de costume en fonction de la chanson. Stromae est peut être plus un comédien qu’un chanteur.
1h20 de chansons, entrecoupées de blagues nulles et autres remarques sur les éliminations conjointes de la Belgique et de la France lors de la coupe du Monde. Tout le monde est ravi, nous aussi, c’est bien là l’essentiel.

Stromae

Demain c’est dimanche, et quelque chose me dit que ça risque d’envoyer du lourd.

Main Square day 3 :: Check

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén