Vendredi Warzone #4 – Spiritbox

On reste aux USA pour cette quatrième édition de Vendredi Warzone mais par contre on change diamétralement de style. Après le hardcore classique de Dying Wish, je vais vous parler aujourd’hui d’un groupe qui mixe metalcore et une sorte de post-rock éthéré pour un résultat stupéfiant. Entrons ensemble dans l’univers de Spiritbox !

Si vous ne connaissez pas déjà Spiritbox,vous connaissez sûrement le groupe qui a précédé sa formation notamment grâce à son nom très MySpace : Iwrestledabearonce. En effet Courtney LaPlante (chant) et Michael Stringer (guitariste) se sont associés pour former Spiritbox après leur départ de Iwrestledabearonce en plus d’être mariés dans le monde civil.

J’ai découvert Spiritbox il y a environ un an grâce aux suggestions de YouTube (pour une fois vous me direz) à travers le titre « Electric Cross ». Quelle ne fut pas ma surprise en me rendant compte que j’avais devant moi le nouveau combo de la fabuleuse Courtney.

Musicalement, impossible de faire mieux comme point d’entrée dans le monde et l’univers du groupe tant on y retrouve tout ce qui en fait sa singularité. Entre un chant clair poétique et un scream abrasif, la frontwoman nous en met plein les écoutilles. Son mari, lui, nous sort dans un même titre des breakdowns puis des parties de guitare totalement djent pour enfin nous calmer avec des passages planants au possible. Ceci est d’ailleurs la grande force du groupe, chaque titre est un appel à la violence tout autant qu’il l’est à rester dans son canapé, contemplant le plafond en écoutant les compositions.

Après ma découverte de « Electric Cross », j’ai décidé de me pencher sur le premier EP éponyme du groupe ayant vu le jour en 2017. Si j’ai retrouvé tout ce que j’avais aimé dans le titre de ma découverte, j’ai pu encore plus me plonger dans cet univers si singulier et particulier. Tout cela à travers notamment de « The Mara Effect », un morceau scindé en trois parties qui va vous faire voyager dans un monde parallèle.

Spiritbox – 2019

Afin de commencer votre découverte, lancez-vous avec « Electric Cross » puis allez écouter la compilation de singles qui est sortie dans le courant de l’année pour avoir la saveur 2019 de Spiritbox. Si vous êtes un puriste qui ne jure que par la discographie par ordre de sortie alors vous savez très bien que cela passe par l’écoute de l’EP ! Dans tous les cas, ne passez pas à côté de Spiritbox que vous soyez plus attiré par la vibe metalcore ou par celle post-rock.

Mon but avec cette chronique est assez égoïste et égocentrique car je ne vais parler que de ce que j’aime donc vous me verrez souvent être dithyrambique. C’est ma vision de l’écriture car je suis incapable de parler avec passion d’un groupe ou d’un album qui ne me provoque pas d’émotions. Cette semaine j’espère vous avoir donné envie de vous lancer corps et âme dans Spiritbox !