Vendredi Warzone #10 – Saviour

Pour la dixième semaine de ce Vendredi Warzone on part pour la première fois en Australie. Terreau fertile au -core en tout genre, le pays des kangourous est à l’honneur aujourd’hui puisque je vais vous parler d’un groupe encore bien trop méconnu à mon goût : Saviour !

Merci Spotify, encore une fois. Chaque lundi j’essaye d’écouter mon Discover Weekly dans l’idée de découvrir des nouveaux groupes sur lesquels m’extasier et c’est exactement ce qu’il s’est passé à la fin de 2016 avec ma découverte de Saviour via le titre « The Quiet Calm » issu de leur dernier album en date qui s’appelle Let Me Leave.

Pour la petite histoire, Saviour avait commencé à se créer une belle fanbase dans son pays avec la sortie en 2013 de leur premier album via UNFD. Un an plus tard cependant le groupe annonce sa fin sans donner plus d’informations que cela. Fast-forward trois ans plus tard et le groupe est de retour avec trois nouveaux membres dont un élément crucial : Shontay Snow.

Pour être honnête avec vous je n’accroche pas au premier album du groupe, First Light To My Death Bed, car cela ressemble à presque tous les groupes de melodic hardcore existant. Je vous parlais plus haut que l’arrivée en tant que membre officiel de Shontay Snow est un point crucial car c’est vraiment sa présence qui confère sa singularité à Saviour. La musicienne joue du clavier dans le groupe et chante sur les morceaux pour compléter le scream de Bryan Best, sa voix est toute en retenue et en pudeur avec une mélancolie palpable. Le charme a opéré tout de suite sur l’album complet mais aussi sur la triplette de singles ayant vu le jour en 2019 : « Headstrong », « The City » et surtout « Never Sleep ».

Saviour est sans doute le groupe avec le plus faible taux de bagarre que je vais vous présenter dans Vendredi Warzone mais un peu de diversité ne fait de mal à personne. Surtout que malgré le chant clair de la frontwoman, on retrouve quand même des growls et des gros breakdowns bien bas du front comme il faut.

Ne perdez pas plus de temps que ça et allez écouter Let Me Leave par contre ne tombez pas trop en amour devant le groupe car à l’instar de END dont je vous parlais il y a plusieurs semaines, le groupe n’est encore jamais passé en Europe. Vous la sentez l’impatience dans mes mots ou pas ? Allez bonne écoute et à la semaine prochaine pour plus de bagarre.