Rush – Moving Pictures

  • Fans de critiques acides bonjoir. ( mélange de bonsoir et bonjour)

Alors je sais que vous vous attendiez à plus de critiques méchantes défonçant des albums moisis. LE problème est que pour l’instant je tombe toujours sur un album qui est vrai bien (Dream Theater reste l’unique exception).

Et cette semaine ne dérogera pas de cette habitude puisque que je vais vous parler d’un groupe n’ayant fait qu’un seul album pour le moment… mais quel album !

Ce groupe est ce qu’on appelle un power trio (ou supergroupe) et c’est sûrement le groupe faisant bander le plus de gens connaisseurs de musiques rock dans le monde.

On a le chanteur le plus charismatique des années 2000, le meilleur musicien des années 90 et 2000 en enfin un des meilleurs bassiste du monde rock, toutes périodes confondues!

 

La guitare-chant est pour Josh Homme (pour les incultes c’est la voix de QOTSA)

La basse-clavier et pour John Paul Jones (pour les incultes Led zeppelin)

La batterie est pour Dave Grohl (pour les incultes Nirvana, Foo Fighters)

(bon bien sur y’a un quatrième membre guitariste sur concert nommé Alain Johannes mais on le laissera dans l’ombre)

 

Alors bien évidemment un tel groupe ne peut susciter qu’un émoi et un engouement énorme sachant que le talent des ces trois garçons n’est plus à reconnaître. Bien sur il y a toujours un risque que trop de stars tue l’album et qu’on sorte une magnifique daube (Mick Jagger this is for you).

2009 sera l’année de sortie de cet album et franchement si jamais vous aimez les trois membres de ce groupe vous pouvez définitivement leur faire une statue rien que pour cet album.

Dans la série « je fais un power trio je vous mets une énorme claque dans la gueule parce que ce qu’on fait c’est génial » on a vraiment trouvé le gagnant.

Première chanson « No one loves me Neither do I » ne s’applique pas au groupe puisque tout le monde les aime et je pense qu’ils aiment tout le monde. Avec une chanson pareille pour débuter on ne peut qu’être attentif a la suite de l’album.

On a des chansons vraiment énergiques telle que « Elephants » commençant tout doux et accélérant d’un coup procurant une dose de plaisir et une dose de mouvement énergique de tête.

On a des « ballades » (c’est pas vraiment des ballades mais ayant un vocabulaire limité j’emploie « ballade » quand même) comme la chanson « Bandoliers »

Mais tout l’album reste dans un registre très rock et vraiment très bon. « Caligulove » manie parfaitement le clavier pour donner une beauté auditive (en même temps John Paul Jones au clavier c’est pas un branquignol)

Bon bien sûr cet album est à écouter 1, 2, 16, 96, 116 fois. Inlassable il fait instanément parti des grands classiques du rock et le seul point négatif du groupe est le fait qu’ils aient des groupes à part (bon JPJ n’as plus trop de groupe mais bon ) et Dave Grohl a sorti le très bon Wasting Light (analysé par moi même et je vous invite a relire et a écouter ou réécouter l’album) donc pour l’instant pas de suite prévue pour cet album… Pour l’instant

Car les trois membres sont unanimes dans le fait de dire que ça a été une expérience vraiment incroyable et qu’elle ne doit pas s’arrêter après un album donc on peut espérer le retour de ce groupe mais la date reste un mystère.

 

En tout cas mes fidèles fans n’hésitez surtout pas à prendre un peu plus d’une heure pour cet album qui s’écoute sans aucun problème et vous fera dire que ces musiciens sont vraiment plus que des génies dans leur domaine musical.

Ainsi s’achève cette critique qui reviendra la semaine prochaine comme d’habitude vous me direz et vous avez bien raison

GOD BLESS ROCK N’ROLL

 

Granny Smith T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *