Music Monday #135 : Mastodon – Pushing The Tides

Il s’agit surement du Music Monday le moins surprenant du monde. Mastodon est de retour avec un nouvel album et un single pour teaser le tout. Il était donc obligatoire de le mettre au menu du 135e épisode de votre rendez-vous du lundi.

Depuis 2017, rien ou presque. Une chanson inédite à retrouver sur une compilation, trop peu pour satisfaire l’appétit des fans du quatuor d’Atlanta. Surtout que les interviews de Brann Dailor laissaient poindre un gros morceau en tant que successeur d’Emperor Of Sand. Le batteur/chanteur avait déclaré qu’il y avait assez de matériel pour deux albums dans le stock de Mastodon. Parfait ! Il n’y avait plus qu’à attendre.

Après avoir publié plusieurs pièces d’un puzzle constituant la pochette du prochain disque, le quatuor a publié le clip du premier single nommé « Pushing The Tides ». Une surprise puisque le groupe avait déjà teasé quelques secondes d’un autre titre de l’album à savoir « Skeleton Of Splendor ». Ce dernier a pu s’entendre lors des vidéos promotionnelles pour le concert de Mastodon au Georgia Aquarium. Une performance en électro-acoustique où les fans ont pu découvrir en intégralité et exclusivité « Skeleton of Splendor ». Il semblait donc tout tracé que le groupe décide de dévoiler la version studio de cette musique : il n’en fut rien.

Au final, c’est un choix intelligent que de sortir « Pushing The Tides » et ce pour deux raisons. La première, la durée. Un titre de 3:30 qui est direct et qui permet de tout de suite savoir de quoi on parle. La seconde raison est musicale. On est au devant d’une piste synthétisant parfaitement la carrière de Mastodon. Des refrains ayant des sonorités de Remission ou encore Leviathan tandis que le refrain, chanté par Brann Dailor, fait écho à la partie plus récente de la discographie du groupe. L’ensemble s’emboîte parfaitement et donne une chanson catchy qui met l’eau à la bouche pour la suite.

Au niveau du clip, on peut noter l’utilisation de l’œuvre « Cretto di Burri », sorte de labyrinthe pensé par l’artiste Italien Alberto Burri et réalisé sur les hauteurs de la ville de Gibellina en Sicile. Concernant l’album, Mastodon a confié la production à David Bottrill connu pour son travail avec Tool (Aenima et Lateralus), Placebo (Battle For The Sun) ou encore Muse (Origin Of Symmetry). Il s’agit de la première collaboration entre les deux parties, il n’aura pas hérité d’un projet simple.

Il faut dire qu’il faudra se mouiller la nuque puisqu’Hushed & Grim, nom du futur album de Mastodon, sera long. Un double album de 15 titres et d’une heure et demie, qui sera autour de Nick John, ancien manager et ami du groupe malheureusement décédé. Pour couronner le tout, on peut noter le retour de Paul Romano à l’illustration, lui qui était l’auteur des quatre premières pochettes de la discographie.

On est obligé d’attendre jusqu’au 29 octobre pour pouvoir écouter dans son intégralité le neuvième album studio du groupe. Fort heureusement, le quatuor nous offre un single de qualité pour patienter. Un beau geste. Faites juste attention à vos oreilles, on oublie rapidement que le son est trop fort quand on profite.