Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Chronique d’une pomme au Main Square : Dimanche

Ah le dimanche. Jour de la grasse mat et du plaisir. La programmation semblait confirmer le côté plaisir. Malheureusement, le temps en a voulu autrement.

Du moins, il m’aura privé d’un concert. À cause de la grosse pluie qui est tombée de 12h a 16h, j’ai du rater Keziah Jones. J’ai préféré rester dans ma tente, au sec, dans l’attente d’une accalmie qui n’est pas venue. Petite déception donc. Profitant d’un moment de calme météorologique, j’ai pu quitter mon refuge, direction la Main Stage pour Rodrigo y Gabriela.

Je n’aurai pas voulu rater ça, même sous la pluie. Et à la vue du public, je n’étais pas le seul à être dans cette situation. Quel show !
J’ai pris une très belle gifle. Je connaissais le potentiel qualité des deux, j’ai pu le confirmer. Intensité extraordinaire, musique géniale, duo au poil. Rodrigo y Gabriela, le duo qui te donne l’impression qu’ils sont 15 sur scène tellement leur énergie est immense. 1 heure qui est passée très vite. Alternant anciens morceaux, et ceux du nouvel album, les 2 Mexicains ont chauffé le public avec brio. À noter leur reprise de Orion de Metallica, qu’ils ont attaqué par le solo, pour revenir à l’intro.
Malgré une pluie de retour en milieu de set, le soleil était présent, par le biais de ce duo de fous furieux qu’est Rodrigo y Gabriela.

Pas le temps de souffler puisqu’on enchaine avec Détroit, mais j’y reviendrai en conclusion. Là on va passer à M.
Depuis le debut du festival (Hors Jeudi), il y’a un schéma qui se répète. Mon premier concert vu est vraiment bien, j’ai une déception et une grosse gifle. Ici, M est clairement dans la catégorie déception.

Affublé de son nouveau personnage, qu’il campe depuis la sortie de l’insipide « Il », M joue beaucoup de morceaux de ce dernier. Ce qui en fait un premier point négatif. Ensuite, le show que je pensais être très bon, est bien, sans plus. C’est loin de ce que j’aurai pu avoir avec lui. Enchainons sur les musiciens. Si le bassiste montre un niveau intéressant, le batteur sonne, ou plutôt ne sonne pas. Tous ses coups de caisse claire tombent à plat. Ce qui rend l’ensemble encore plus fade qu’il ne l’est originellement. Quant à M, bah c’était pas bon. Il en fait trop, dans le même esprit que Matthew Bellamy en fait des tonnes à la voix avec Muse. Ça en met de partout, c’est inutile, ça le dessert plus qu’autre chose. Puis vient le passage magique.
Ce moment ou M décide de faire 10 minutes avec des samples et des reprises d’autres morceaux. Comme si son répertoire ne suffisait pas à faire danser la foule nombreuse présente devant la Main Stage. Entre un Eruption ressemblant plus à celui d’un cratère de collégiens en classe de bio qu’a celui d’un Etna, ou cette reprise de Killing In The Name, véritable crachat aux fans de RATM. Bref, M a été à la hauteur de son dernier album.

M

M

Dernier concert de la soirée : David Guetta. Clairement, je ne suis pas allé le voir pour sa musique. C’est de notoriété publique que je n’aime pas la musique électronique. Mais j’étais clairement curieux du show qu’allait nous proposer David. Et c’est clairement un show à l’Américaine. Écran immense, sa « cabine » de dj a des écrans aussi, des canons à fumée, à confettis, à cotillons, à feu. Arras est conquis. Au bout de 2 chansons, 40 000 personnes étaient sous les ordres d’un David Guetta plus qu’heureux d’être de retour à Arras. Il se permet d’étirer son set d’1h15 prévue, à 1h30, avec en bonus, son nouveau single en exclu. Guetta sait flatter le public, qui a tout donné pour ce dernier concert du Main Square 2014.

David Guetta

David Guetta

Mais, comme vendredi, la vrai tête d’affiche n’était pas celle qu’on croyait. En effet, Détroit à volé la vedette au reste de la journée. Le nouveau groupe de Bertrand Cantat a retourné le public, et le duo granny smith par son énergie et son rock. On peut critiquer Bertrand Cantat l’Homme, après son affaire. Mais, après le concert de ce dimanche, on ne peut pas critiquer l’artiste. Une voix toujours au top, une présence et un charisme hors du commun. Clairement, c’est le meilleur rockeur Français. On a senti toute la joie qu’il avait d’être sur scène et avec ses compère. Toujours souriant et impliqué dans sa musique, Cantat a juste démontré qu’il avait manqué à la scène musicale Française.
Autre point ou il n’a pas changé, ses revendications. Il se permet entre deux chansons, de parler des intermittents, seul artiste à le faire du week-end. Dans un discours de soutien, un poil démago, il a montré que les années passent, les idées restent.
En terme de show, le groupe est venu comme nu. Peu de fioritures, décor simple à base de fly cases, lumières sobres, look cool. Le quatuor est venu faire du rock, point. Et un groupe qui vient, qui bourrine efficacement, et qui s’en va, c’est bien.
Se permettant de reprendre Tostaky, avec brio, Détroit m’a juste conquis. C’était génial du début à la fin.

Vous lirez le bilan des à-cotés du festival par mon compère G.S.K. Quant à moi, en terme de musique, j’ai eu beaucoup de surprises, majoritairement des bonnes. C’était un festival de qualité, du début à la fin. Alors, a tout le monde, merci.

Main Square day 4 :: Check

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén