Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Avenged Sevenfold – Hail To The King

30 Juillet 2013 Johnny Christ, Bassiste d’Avenged Sevenfold ( A7x), déclare que « Hail To The King » est l’album le plus heavy que le groupe ait réalisé.

Mardi 20 Aout me voici avec l’album dans les oreilles. Alors voyons les points positifs d’entrée de jeu : Je ne peux pas dire que l’album est mauvais. Autre point positif, les deux guitaristes du groupe sont au niveau auquel on les attends. Donc c’est au moins ça de sauvé.

Voilà maintenant passons au reste parce qu’il y’a beaucoup a dire. Dans sa globalité l’album est chiant. Il ne se passe rien. Pourtant certaines chansons se démarquent mais aucune ne peut faire office de nouvel Afterlife ou de nouvel Beast and The Harlot.
Parce que quand je dis que certaines chansons se démarquent c’est par rapport a leur style. Et une chanson en particulier m’a fait halluciner.

Piste 4. Nom : This Means War. Aussi appelée contrefaçon de Sad But True de Metallica. C’est incroyable la ressemblance qu’il y’a entre les deux chansons. Ce qui prouve que l’un comme pour l’autre il y’a un virage de pris dans le style musical. Et les deux se sont assagis avec l’album correspondant. Le « Black Album » de Metallica sonne un virage plus Heavy Métal que Trash métal tandis qu’« Hail To The King » marque un tournant plus Métal. Même pas Heavy. Simplement Métal. Quand on connait le style qu’avait A7X dans leur précédent album je peux vous dire qu’on est largement déçu.

Autre point noir : Arin Ilejay. Pour ceux qui n’auraient pas lu la brève sur le single Hail to The King, Arin est celui qui a la lourde tache de remplacer The Rev ( et accessoirement Mike Portnoy).
Et le GROS problème de ce jeune homme est son jeu de batterie. Car si sur une chanson on accepte que le style de batterie ressemble a celui du batteur d’AC/DC, sur tout un album on peut légitimement penser que le garçon est un fumiste de première.

Sérieusement c’est pas normal qu’un groupe réputé pour son batteur et son jeu rempli de roulements puisse avoir comme nouveau batteur un gars qui joue le stricte nécessaire. C’est comme si on prenait le batteur du coin pour le foutre a la place de Neil Peart dans Rush.

Cet album est moyen, décevant, mais pas raté. Il y’a de bonnes intentions mais c’est noyé dans la médiocrité ambiante. Entre mauvaise copie et batterie fade on obtient une soupe qui est a vite oublier. On peut espérer que pour le prochain album, le groupe retrouve ce qui faisait sa force d’antan, de la rapidité, un son clair, une batterie technique, et des solos qui claquent. C’est tout ce que je leur souhaite.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén