Vendredi Warzone #53 – As Everything Unfolds

Cette semaine je vous emmène en Angleterre et on va parler bagarre mais bagarre très gentille avec le groupe de post-hardcore As Everything Unfolds.

Vous avez l’habitude que je vous raconte mes découvertes de groupe via la chaîne YouTube Hate5Six quand il s’agit de hardcore en provenance des USA, pour As Everything Unfolds c’était via Spotify avec les fameuses playlists du lundi « Discover Weekly ».

Le combo est originaire de High Wycombe à mi-chemin entre Londres et Oxford, certainement pas la terre la plus fertile musicalement parlant. Ayant vu le jour en 2013 c’est seulement en 2018 que sort le premier projet du groupe, un EP intitulé Closure intéressant et prometteur pour le futur. Depuis 2020 le combo est signé chez Long Branch Records (maison de Uneven Structure, Unprocessed, A Pale Horse Name Death par exemple) et nous prépare doucement mais sûrement à la sortie de son tout premier album. Et vous savez quoi, ça tombe bien car Within Each Lies The Other sort aujourd’hui !

As Everything Unfolds peut très facilement se mettre dans la branche post-hardcore mélodique du genre, on se rapproche par exemple un peu de ce que propose Dream State. Et ce n’est pas seulement car une musicienne est derrière le micro mais l’alternance des passages très pop à ceux beaucoup plus énervés fait souvent penser aux Gallois. En revanche l’ajout d’un claviériste à temps plein chez As Everything Unfolds se ressent dans les compositions et apporte un petit côté Bring Me The Horizon non négligeable.

Je dois avouer que leur premier album est une vraie petite surprise de ce début d’année, le genre d’opus qui va me suivre très régulièrement et pourtant je ne l’ai écouté qu’une seule fois à l’écriture des lignes. Il faut dire que les très nombreux singles dévoilés avaient déjà aiguisés ma curiosité !

Si vous aimez le mix cri/chant, les refrains pop imparables et les moshparts du metalcore alors As Everything Unfolds est tout ce qu’il vous faut.