Vendredi Warzone #49 – Nasty

49 épisodes pour parler de Nasty, c’est sans doute beaucoup trop tard. Mais qu’importe un épisode devait forcément être dédié au roi de la bagarre en provenance de Belgique surtout avec la sortie de leur dernier album en date, Menace.

Ma découverte de Nasty est au final assez récente tout simplement parce que l’étiquette beatdown a mis du temps avant de plaire à mes oreilles, et c’est grâce à la scène que je suis rentré dans l’univers des quatre musiciens lors du Longlive Rockfest 2016 à Lyon. A l’époque le groupe était entre deux ères, Shokka de 2015 et Realigion de 2017, qui comme le reste de la discographie du groupe ne respire que la douceur, la volupté et les envolées lyriques.

Fast forward en 2019 et la présence de Nasty sur une tournée printanière avec Get The Shot et Stick To Your Guns qui me scotche, j’en prend plein les mirettes et les écoutilles. Pendant une semaine, impossible d’écouter autre chose que « At War with Love ». Quelques semaines plus tard le groupe nous propose ce qui restera comme mon concert préféré du Hellfest 2019, une claque absolument magistral et un public presque aussi fou que le groupe sur scène. Un grand moment !

En 2020 le groupe signe chez Centuty Media et nous offre Menace, la pépite beatdown de l’année. Clairement le groupe ne réinvente pas la roue et reste dans ses plates-bandes sauf que c’est toujours aussi efficace et jouissif. « Ultimate », « 666AM » ou encore « Betrayer », des brûlots lourds à souhait comme on adore de la part de Nasty.