Vendredi Warzone #46 – Ocean Grove

On va parler bagarre très très gentille aujourd’hui mais j’ai une affection forte pour ce groupe Australien alors préparez-vous à parler revival nu-metal avec Ocean Grove.

Australie => UNFD, voila c’est tout pour moi. Oui, Ocean Grove est signé chez UNFD et cela devrait suffit à éveiller votre curiosité tant le label est vraiment la référence quand on parle de la scène alternative en provenance du pays des kangourous. Ma découverte du groupe remonte à 2017 et la sortie de leur premier opus The Raphsody Tapes ainsi qu’à un concert en ouverture de Beartooth (le concert m’ayant offert le surnom de Shy’m par mes amis d’ailleurs). L’album est franchement cool et le groupe totalement barré que ce soit musicalement, scéniquement mais aussi vestimentairement parlant.

En 2019 Ocean Grove se sépare de son chanteur principal et d’un guitariste, peu commun me direz-vous. Et pourtant cela laisse le chant libre à Dale Tanner auparavant à la basse et faisant les chœurs de prendre les devants de la scène. Coup de poker réussit tant la voix de Dale Tanner possède un petit quelque chose en plus que j’ai toujours préféré.

En début d’année 2020 le combo nous sort son second opus, Flip Phone Fantasy, et c’est la révélation pour ma part. L’album est beaucoup moins violent que son prédécesseur et navigue allègrement entre metal alternatif, grunge, un petit côté rap metal à la Limp Bizkit et toujours une petite vibe nu metal. Le mix fait son petit effet et c’est surtout un putain de concentré de tubes que les australiens nous offrent. Je vous conseille d’écouter « JUNKIE$ » et de tenter de résister au refrain, c’est impossible.

Je sais que j’ai plutôt tendance à vous proposer de l’underground et de la brutalité mais pour ce dernier Vendredi Warzone de l’année, je me suis dis que rendre hommage à Ocean Grove était une bonne idée.