Vendredi Warzone #43 – Gulch

En septembre je vous présentais un coup de coeur de 2020 avec Drain, on retourne ensemble à Santa Cruz aujourd’hui pour que je vous présente l’autre projet du frontman de Drain qui s’appelle Gulch.

Si Sammy Ciaramitaro est sur le devant de la scène avec Drain, il est tout au fond avec Gulch puisque le bougre est derrière les fûts. Si vous écoutez du hardcore et que vous ne connaissez pas Gulch il y a un problème quelque part ! Devenu en peu de temps une espèce de sensation du net notamment après leur prestation au FYA Fest 2020 ou plutôt par la file d’attente à la table de merch pour essayer d’attraper un sweat (je vous laisse demander à Google).

Ma première rencontre avec Gulch date de février dernier quand je tombe sur leur prestation au This Is Hardcore 2019, j’en ai tellement pris plein la poire visuellement et vocalement avec ces cinq mecs torse nus et en jeans noir. Musicalement ça part dans tous les sens mais en gros c’est une bonne dose de thrash mélangé avec du death et on soupoudre le tout d’une couche de punk. On obtient Gulch et ça défouraille chez mémé.

En juillet dernier le combo a sortit son tout premier album, Impenetrable Cerebral Fortress, qui a été enregistré en seulement deux jours et presque totalement en live. Quand on voit le résultat final, c’est absolument magistral comme performance ! J’ai presque envie de vous conjurer de prendre quinze minutes de votre journée pour écouter ce LP qui mérite tellement qu’on se lance dedans, ALLEZ-Y.