Vendredi Warzone #41 – Diamond Construct

Cela fait quelques semaines maintenant qu’on a délaissé l’Australie, je crois qu’il est plus que temps d’y retourner pour que je vous parle aujourd’hui de Diamond Construct !

Bagarre toujours mais bagarre un peu différente de d’habitude avec Diamond Construct puisque le combo est plus dans la mouvance metalcore à tendance nu metal que hardcore comme la majorité des groupes que je vous présente habituellement.

Je pense ne pas être le seul à avoir un attachement certain ou du moins une curiosité très forte pour chaque signature de certains labels. Ainsi dès qu’un groupe signe chez Pure Noise Records, Epitaph ou UNFD je regarde tout cela de très près. C’est aussi vrai pour un bal un peu plus petit qu’UNFD en Australie et qui s’appelle Greyscale Records. Rien que cette année on aura pu voir des sorties sur le label de Alpha Wolf, Make Them Suffer ou encore Justice For The Damned. Et c’est donc en regardant le site du label que j’ai découvert Diamond Construct en 2019 !

Si je devais vous définir concrètement à quoi ressemble la musique de Diamond Construct je vous dirai que c’est un véritable melting-pot de la scène australienne actuel tant ça sent Alpha Wolf et Northlane dans les grandes lignes avec un gros accent sur les parties électroniques. C’est encore plus vrai avec l’ajout de manière définitive en 2020 de Callum Nicholls en tant que DJ, cela se ressent fortement sur l’EP DCX2 qui a vu le jour en août dernier.

L’identité sonore du groupe est de plus en plus affirmée avec les différentes sorties et je ne peux que vous conseiller de vous écouter DCX2 pour savoir si ce combo est fait pour vous. De mon côté c’est décidé, l’Australie est sur la première marche du podium quand on parle metalcore actuellement !