Vendredi Warzone #33 – Boundaries

Je vous emmène aux USA et plus précisément dans le Connecticut aujourd’hui pour vous présenter un petit groupe : Boundaries.

J’ai découvert Boundaries l’an dernier par suggestion d’un bon compère fan de mandale dans le pit. Il n’aura pas fallu plus de trente secondes sur le titre « Kill Me Patiently » de leur EP My Body In Bloom pour être convaincu instantanément du potentiel destructeur et jouissif du combo.

Résumer la musique de Boundaries est un poil compliqué mais pour vous donner des repères et vous inciter à écouter, je dirai qu’on retrouver un soupçon de Counterparts (et pas seulement car Brendan Murphy est invité sur le morceau « Hesitation Wounds ») mélangé avec un côté Vein/Loathe pour les ambiances. C’est rafraîchissant sans pour en autant réinventer la roue, je ne saurai comment me l’expliquer.

Comme à chaque fois que j’écris cette chronique je me lance toujours un EP ou un LP du groupe en question et au moment de ces lignes, je suis en train d’essayer de ne pas me mettre des mandales tellement je suis en manque de concerts. Vous voyez l’effet que me fait Boundaries, vous ne pouvez décemment pas passer à côté de cela.

Et ça tombe bien surtout car le groupe va sortir son premier album, Your Receding Warmth, le 13 novembre prochain via Unbeaten Records. Le premier extrait est déjà disponible, ça s’appelle « Carve » et ça ne laisse place à aucune hésitation. On tient une véritable pépite avec ce groupe, rien que ça mes braves.