Vendredi Warzone #30 – Great American Ghost

Pour la bagarre du jour on délaisse le hardcore pour aller voir le metalcore des américains de Great American Ghost à l’occasion de la sortie en début d’année de leur troisième opus : Power Through Terror.

Si vous me connaissez un peu vous savez sans doute qu’à de très rares exceptions (aka Currents, August Burns Red, Fit For A King, etc) j’ai un gros soucis avec le metalcore américain et tous ces groupes qui tentent de les imiter. Je ne suis pas le public et ce n’est foncièrement pas très grave au final. Et puis des fois il y a des petites surprises intéressantes qui viennent pointer le bout de leur nez. C’est ce qu’il s’est passé quand en 2018 je pose une oreille sur le deuxième album de Great American Ghost qui s’appelle Hatred Stems from the Seed. Deux choses me scotchent dès le départ, l’agressivité du chant d’Ethan Harrisson et la capacité du groupe à sortir des riffs ultra lourd et qui reste en tête. Tout n’était pas parfait mais la graine était plantée dans mon cerveau.

Et puis là en 2020 débarque Power Through Terror et bordel que ça m’a retourné les cages à miel en deux temps, trois mouvements. Vous prenez toutes les bonnes idées de Hatred Stems from the Seed plus des éléments de A Different Shade Of Blue de Knocked Loose et des touches à la Vein et END, vous obtenez un cocktail explosif qui forme ce Power Through Terror.

Si il y a bien un groupe sur lequel je n’ai aucune hésitation à poser l’étiquette de sous-côté c’est bien pour Great American Ghost. Alors bien sûr le combo ne réinvente pas la roue mais tout est tellement bien fait sur cet opus qu’on sent un groupe ayant atteint assez de maturité pour se connaître et savoir digérer ses influences. Allez vous prendre une tatane si vous ne connaissez pas, ça va vous faire tout drôle !