Vendredi Warzone #25 – Sanction

Après One Step Closer la dernière fois, je vais vous parler de Sanction pour cette nouvelle semaine ! On change totalement de registre pour aller sur du plus beaucoup brutal et qui va faire du bien en cette période de confinement.

Sanction est un combo qui vient de Long Island (comme Stray From The Path et Incendiary par exemple) et signé chez Pure Noise Records, autant vous dire qu’il m’était impossible de passer à côté de ce groupe. Ma découverte s’est faîte justement à leur arrivée dans le roster de Pure Noise avec la réédition de leur EP The Infrigment Of God’s Plan et quelle mandale dans le pif j’ai pris. Après l’intro qui amène à l’écoute on se prend « The Prophet Who Saw Fire » dans les écoutilles et ça nettoie en profondeur comme il faut.

Et puis un an plus tard j’ai pu voir Sanction en live, ouverture de Harm’s Way et Renounced, pour me prendre une nouvelle mandale derrière les oreilles. Très peu connu du public parisien l’ambiance était calme devant la scène du Gibus mais quel plaisir d’entendre les compositions de cet EP en vrai.

Pour vous décrire Sanction, je vous propose de prendre un soupçon de Suicide Silence des débuts, une grosse cuillère de Vein et Jesus Piece le tout saupoudré d’influences globales qui sentent bon le metalcore des années 2000. A l’été dernier les cinq musiciens nous sortent leur premier véritable album, Broken In Refraction, qui repart exactement là ou The Infrigment Of God’s Plan nous avait laissé. Entre riffs syncopé, blast beats et un chant hurlé à la mort, Sanction ne nous laisse définitivement pas indifférent.