The Quill : « On va continuer à faire des albums et à tourner tant que ça nous plait et que nous avons un public. »

AS : Cette interview date de 2013, nous la ressortons car il faut bien qu’elle soit mise en ligne un jour ou un autre.

  • Comment allez vous ?

Nous allons bien merci. Un peu fatigués après 3 jours énormes au Sweden Rock Festival. On a pu trainer avec tout un tas de gens cool et de vieux potes à se raconter de vieilles histoires de tournées, c’est toujours marrant. Jason Newsted de Metallica en fait partie, un mec vraiment abordable.

 

  • Pour ceux qui ne connaissent pas encore votre groupe, pourriez vous vous présenter vous et le groupe brièvement ?

On a commencé il y a 20 ans sur la côte sud-est de la Suède, on en est à 7 albums, le line-up a bougé un peu. On a fait des tournées en Europe et aux US plusieurs fois. On vient de sortir notre dernier album qui s’appelle « Tiger Blood » sur le label allemand Metalville. On va faire une tournée en Europe à l’automne.

 

  • Qu’elles sont vos plus grosses influences ?

Au niveau musical, tous les groupes classiques des années 70, quand les groupes savaient vraiment jouer. Au niveau des paroles, je m’inspire de la vie de tous les jours et de ce qu’il se passe dans le monde autour de moi.

 

  • Comment s’est passé l’enregistrement de votre dernier album « Tiger Blood »? Des histoires ou des anecdotes marrantes ?

C’est allé assez vite en fait. On a commencé à enregistrer l’instrumental dans ma ville natale, Oskarshamn. On est ensuite allé plus au nord à Gävle où vit notre chanteur pour qu’il fasse les voix. On a même fait chanter un choeur d’église sur la chanson Storm before the calm, c’était tout nouveau pour nous. ça n’est pas typique du hard-rock mais ils ont amené un relief très agréable au morceau.

  • Est ce que Tiger Blood se vend bien ?

Notre label est très content des ventes des premières semaines. Tout va bien!

 

  • Quels sont les retours des fans et de la presse ?

Les critiques sont très bonnes, ce qui nous fait vraiment plaisir. Il y a toujours un peu d’incertitude avant la sortie d’un album. Est ce que les fans et les critiques vont comprendre ce qu’on a essayé de faire? On a constaté avec plaisir que tout le monde a compris l’idée de Tiger Blood qui était de faire un album rassemblant un peu de toutes nos influences.

 

  • Avez vous attiré de nouveaux fan avec votre précédent album « Full Circle » ?

Full Circle a été de beaucoup de manière un nouveau départ pour le groupe. L’arrivée du nouveau chanter Magnus Arnar a vraiment amené plein d’énergie. C’est un membre très important du groupe et il nous a aidé à arriver où on est aujourd’hui grâce à sa concentration et sa détermination.

  • Allez vous tourner en Europe, et plus particulièrement en France ?

On va tourner en Europe en novembre avec Aussies Mammoth Mammoth, mais pas de date en France je crois. On y travaille cependant.

 

  • Avez vous des histoires marrantes à nous raconter sur vos lives (des spectateurs fous, des erreurs, des hontes) ?

Il y a eu tout un tas de situations drôles durant ces années. L’année dernière j’ai acheté une nouvelle paire de pantalon noirs slim. On jouait à un festival en Allemagne et sur la première chanson je fais un saut classique à la Paul Stanley et mon pantalon s’est craqué d’un bout à l’autre. Heureusement que j’avais des sous vêtement parce que sinon le public aurait vu bien plus que ce qu’il aurait voulu. J’étais particulièrement content d’être bassiste pour pouvoir me cacher derrière mon instrument…

 

  • Quels groupes nous conseillez vous (suédois ou pas) ?

Je suis un grand fan de musique, j’ai écouté plein de trucs cools ces derniers temps. J’aime beaucoup un groupe anglais qui s’appelle The Temperance Movement – basique et un peu blues! J’adore aussi un group punk suédois The Stäbs qui ont fait un super album pour « The school of Misfits » qu’ils ont appelé Bastard Train. Un autre groupe que je citerais est Lord Huron qui a une atmosphère et typé Low-key. Je pourrais continuer des heures mais ce sont les premiers qui me viennent à l’esprit.

  • Le groupe a 20 ans. Avez vous perdu de la motivation pendant ces années ? Ca doit être difficile de rester actif pendant 2 décennies.

On a eu des hauts et des bas bien sur. J’ai fait une pause de 7 ans car j’avais perdu ma motivation. Mais depuis je suis de retour, plein de vie et à nouveau affamé. C’est la solution à tout, si ça ne vous amuse plus vous ferez mieux de faire une pause de quelques mois (années dans mon cas) et de recharger les batteries. C’est comme ça qu’un groupe tient 20 ans. On ne peut pas forcer la créativité.

 

  • Que pouvons nous vous souhaiter pour le futur ?

On va continuer à faire des albums et à tourner tant que ça nous plait et que nous avons un public. Pour nous The Quill c’est plus qu’un groupe, c’est une façon de vivre.

 

Nous remercions vivement The Quill pour cette interview. Vous pouvez aimer leur page Facebook, les suivre sur Twitter, écouter leurs chansons sur leur page reverbnation ou tout simplement aller sur leur site web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *