Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

The Dillinger Escape Plan – One Of Us Is the Killer

Dans les nombreux tops de fin d’année, on a souvent retrouvé « One of Us If the Killer », de The Dillinger Escape Plan, cité comme l’un des meilleurs albums métal de l’année 2013. Pourquoi ? C’est ce que nous allons tenter d’expliquer.

OOUITK (Oui je l’abrège), est la cinquième production des Américains. Il nous offre 11 morceaux, soit 41 minutes de musique.

Pour ceux qui ne connaissent pas Dillinger, c’est un groupe qui commence à prendre une grosse popularité dans la scène métal. De part leur jeu technique et brutal, ils s’imposent comme des références dans leur style. Aussi, le quintet est bien aimé parce que sur scène, on en a pour notre argent. L’énergie déployée en studio vous est renvoyée dans la face avec la force d’un tsunami. C’est impressionnant et ça fait du bien de voir un groupe aussi fou sur scène.

Revenons à l’album. Musicalement on est face à plusieurs bonnes choses. De la brutale Prancer, a la « calme » One of Us is the Killer, en passant par l’instrumentale CH 375 268 277 ARS, vous serez face à une palette de métal intéressante. Tantôt violent, tantôt technique, toujours brillant et efficace.

Au niveau du chant, on a Greg Puciato, dont on a parlé récemment pour le supergroupe Killer Be Killed. Il a un timbre particulier quand il crie, mais il sait être particulièrement bon quand il chante. C’est un très bon frontman, le plus fou sur scène, prêt a courir et à se jeter sur la foule dès la première chanson en live (Depuis quelque temps, c’est sur Prancer que le groupe ouvre ses shows).

Vous l’aurez compris, cet opus est très bon. Mais il y’a un petit quelque chose qui fait qu’il a été adoubé par la critique.

En effet, les autres productions de DEP sont violentes, agressives, trop brutes ou encore assez conceptuelles (Ce qui est le cas de « Ire Works »). Or, « OOUITK » est peut être l’album le plus ouvert au public.

Assez de violence et de technique pour comprendre l’univers du groupe, mais pas trop pour qu’il ne soit pas inécoutable. Des sonorités plus « légères ». Une voix qui peut être ultra violente, comme très rock. C’est l’album parfait pour rentrer dans le monde tordu de DEP.

Et cette ouverture du groupe s’est confirmée avec leur dernier single nommé Hapiness is A Smile.

Quand un des groupes les plus techniques et violents décide de s’ouvrir un peu, ça donne un excellent album que je vous conseille. Il faudra peut être une écoute de chauffe pour que votre oreille ne soit pas trop brutalisée. Mais à chaque écoute, on découvre un truc en plus qui rend cet album très très bon.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén