The Algorithm – 24/03/16 @ L’Ampérage (Grenoble ) : Live Report

Afin de continuer notre tour des salles de concert de la région, nous nous sommes rendus à L’Ampérage de Grenoble, petite salle un peu cachée, mais très sympathique au demeurant. Ce soir, 3 groupes, 3 univers et 3 styles différents. Est-ce que cette soirée fut de qualité ?

Tout d’abord, on a eu le droit à un groupe Grenoblois, du doux nom de Belly Button Window. Avec leur rock teinté d’électronique, le quatuor était un bon moyen d’attaquer la soirée avec leur énergie et leur présence scénique. Le public était d’ailleurs nombreux pour acclamer les locaux, et c’est mérité. Après une première partie de Shaka Ponk, en 2015, peut être mieux pour ce groupe pour la fin de l’année ? On leur souhaite.

Ensuite, ce sont 7 fous venus de Roumanie qui ont envahi la scène de l’Ampérage. Dirty Shirt est venu pour faire bouger des têtes, et ils ont clairement réussi. Avec leur nu-metal teinté de musique Tzigane/Rom/Roumaine (Désolé, ma culture des pays de l’Est laisse à désirer), ils ont donné un sacré concert, alternant violence et douceur. C’est clairement un groupe qu’on vous recommande d’aller voir. Vous ne pourrez pas rester insensible à leurs chansons. Gros point positif aussi pour l’effort qu’ils ont fait pour parler en Français. C’était très louable, et c’était même plutôt bien. Si on pouvait parler Roumain comme eux…

Et puis, la tête d’affiche est arrivée. Remi Gallego, accompagné de son batteur live, Jean Ferry, ont tout donné pour les personnes étant restées jusqu’à tard à Grenoble. The Algorithm est venu nous présenter des morceaux de son nouvel album (NDLR : Soon) mais aussi des classiques comme « Trojans » ou encore « Access Granted » qui a terminé le concert. Lors de ses rares interventions au micro, Rémi a su conquérir le public par ses traits d’esprits chaloupés et autres galéjades drolatiques. Et puis il a aussi rendu hommage à son idole, Gérard Depardieu. Le petit plus étant son accessibilité, puisqu’on a pu discuter avec lui, avant le concert de Belly Button Window, le tout dans un esprit calme et bon enfant. C’est vraiment plaisant de le voir proche de son public, et déconner avec lui. Pour ça, chapeau bas.

Au final, 3 bons groupes, et une super salle. Malgré quelques problèmes techniques, la soirée fut vraiment bonne, et on ne peut que vous pousser à aller voir ces groupes et à aller à L’Ampérage. Grenoble n’est pas si loin que ça de Lyon et les différentes salles de la ville proposent de supers concerts. Il serait dommage de louper ça.