Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Shaka Ponk – The White Pixel Ape

La médaille de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres a été crée par André Malraux en 1957 et avait pour but de «récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde».

Il est donc parfaitement clair qu’avec cette définition, Shaka Ponk mérite largement d’être chevalier des Arts et des Lettres. Surtout après le MAGNIFIQUE album que les 6 membres du groupe viennent de nous pondre. 5è opus des Parisiens, « The White Pixel Ape » est un mélange de genres ratés.

Rock, électro, new wave, pop, blues rock a la Black Keys, fausse funk a la daft punk, hip hop, rap, punk, similli de funk de Jackson 5, intro country et métal dans la même chanson, et j’en oublie volontairement.

Le plus drôle étant le son de clavier de la chanson An Eloquent. Plus kitch, tu meurs. Chanson d’ailleurs qui se finit sur 50 secondes des mêmes paroles. C’est insupportable. Et surtout ce n’est que la 6ème chanson de l’album.

13 titres, pour près d’une heure de musique. Et c’est là qu’on se rend compte qu’une heure ça peut être très long. Surtout quand on remarque à quel point ce groupe est une immense blague.

À presque chaque chanson, on peut se dire que tel truc est pompé sur un groupe. Leur seule originalité est de vouloir mettre plein de genre dans une même piste. Mais c’est clairement raté. Ça donne une soupe bas de gamme.

Donc, quand on récompense ses personnes pour leurs créations dans le domaine artistique, on se fout de votre gueule. C’est affligeant. Encore un groupe sensé montrer qu’on sait faire du rock en France.

Leur fait d’armes est d’avoir eu Bertrand Cantat en featuring sur une chanson (plutôt cool au demeurant). Si ils avaient pu lui en toucher deux mots sur une reformation de Noir Désir, ça aurait été leur plus beau geste de toute leur carrière.

Après, si ce groupe est reconnu, c’est pour leur énergie sur scène, et ça, je ne peux pas leur enlever. Mais voir sur scène une transposition de leurs albums, ça doit être dur mentalement.

En fin d’année, la version sombre de « The White Pixel Ape » sortira. Sombre dans le titre et dans la musique. Et je suis très impatient. La version « claire » ayant provoqué en moi des envies de suicide, est-ce que la version « dark » achèvera le tout? On verra ça en septembre.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén