Music Monday #23 : Earthless – Violence Of The Red Sea

Pour ce 23ème numéro de Music Monday, on va partir du côté du soleil, des plages bondées, des palmiers et des surfeurs. Direction la Californie, terre fertile pour de nombreux genres et de nombreux groupes.

Si vous nous suivez depuis un petit moment, vous savez l’amour que l’on porte à Earthless. Ce trio de stoner instrumental existe depuis 16 ans et n’a jamais cessé de nous fournir en riffs de qualité. On retrouve un line-up intact qu’a ses débuts, quelque chose de rare quand un groupe dure. Mike Eginton à la basse, Mario Rubalcaba à la batterie et Isaiah Mitchell à la guitare. Un nom que vous devez connaître puisqu’il est derrière Golden Void, un autre groupe chatoyant.

Stoner de gloire

3 albums studios ont vu le jour avec une nombre croissant de chansons dans la tracklist (2 pour Sonic Prayer, 3 pour Rythms From a Cosmic Sky, 4 pour From The Ages). 5 splits sont aussi à mettre dans leur total ainsi qu’un live au Roadburn, reconnu par tous comme une oeuvre incroyable et une performance formidable de la part du trio. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est le morceau d’ouverture du dernier album qui est un pur bonbon.

C’est en 2013 que sort From The Ages, album le plus long en terme de durée avec plus d’une heure de musique pour seulement 4 chansons, dont « Equus October » qui ne fait que 5 minutes et 43 secondes. C’est avec « Violence Of The Red Sea » que l’auditeur se prend une belle gifle. Quelques coups sur une ride, un premier solo et on est parti dans une chevauchée formidable. Un riff qui est ultra efficace, un basse/batterie d’une solidité folle et on se prend à être au volant d’un cabriolet sur une longue route Américaine, les cheveux dans le vent. La puissance d’Earthless est de savoir déborder du thème principal et de toujours retomber sur ses pattes. Une de leurs grandes qualités, notamment en live.

Earthless se défend de toute appellation Stoner pour définir leur musique, eux qui de leur propre aveu n’ont jamais touché à la Marijuana et sont plus thé glacé et café qu’alcool. Mais si on vous en parle à nouveau, c’est que de nouvelles chansons vont arriver bientôt et qu’on est plus qu’impatient d’écouter les nouveautés d’Isaiah Mitchell et ses amis. Si vous avez envie de planer et de headbanger à tout va, alors plongez vous dans la discographie d’Earthless. Tuerie/20