Music Monday #101 – Plini – I’ll Tell You Someday

Pour ce cent-unième Music Monday, nous quittons le continent européen et la Grande-Bretagne pour nous rendre en Océanie. En Australie plus précisément, là ou un certain Plini, fait depuis le début des années 2010 beaucoup parler de lui.

Plini est un nom très connu chez les amateurs de musique progressive. Officiant dans un rock progressif instrumental très lumineux, l’activité réellement discographique du guitariste originaire de Sydney est très récente. En effet, son premier album studio, sorti en 2016 et nommé Handmade Cities a marqué les débuts de Plini Roessler-Holgate en termes de sortie d’albums. Le musicien australien a récemment annoncé officiellement son retour après une période de scission due au COVID-19, alors qu’il était en tournée aux Etats-Unis avec ses compagnons de concert & Periphery.

Le retour de Plini est déjà programmé pour le 27 novembre de cette année. Ce second album prénommé Impulse Voices a été annoncé avec un premier single : « I’ll Tell You Someday ». Le guitariste australien nous laisse ici avec ce single en terrain archi connu. Un son dense, alternant entre textures de guitare saturées et clean, pleine de reverb et de delay. Ce titre n’implique pas seulement le musicien de Sydney. On peut y retrouver le batteur et percussionniste Chris Allison, Simon Grove officie lui à la basse et met aussi en lumière Devesh Dayal et Aleksandra Djelmash. Qui ont participés à la production du titre et y ont ajoutés leur voix.

« I’ll Tell You Someday » démarre avec une partie de guitare très en retrait, laissant finalement place à une explosion mélodique de très haute volée technique. L’ambiance y est calme, presque même féérique, comme à l’accoutumée au sein de la discographie du bonhomme. Il se dégage comme sur l’ensemble des morceaux composés par Plini une sorte de joie, de bonheur très communicatif. De plus, on note la présence de nombreux soli, ce qui est une des marques de fabrique du guitariste australien.

En ce qui concerne l’artwork, dévoilé en même temps que le single, il est réalisé par le graphiste Alex Pryle, collaborateur de longue date du musicien. Il ne reste maintenant plus qu’à attendre le 27 Novembre pour pouvoir découvrir ce que Plini nous a concocté, lui qui avait déjà sorti deux morceaux en début d’année. Quatre années après sa première tentative : Handmade Cities qui avait été un essai transformé avec brio, le jeune virtuose nous fait la promesse à travers ce single d’un nouveau voyage en terres nouvelles et idylliques.