Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Metallica – Through The Never

Vous me connaissez maintenant, vous savez tout le bien que je pense de Metallica. Et c’était le coeur rempli de joie et les cordes vocales chauffées que je me suis élancé à la découverte de Through the Never.

Arrivé à la salle de cinéma voilà que le prix est de 12 euros (Et encore heureusement que je suis étudiant) à cause de l’Imax et de la 3D. Bon passons. En même temps à ce moment précis je m’en foutais voyez-vous. J’attendais qu’une seule chose c’était de pouvoir gueuler comme un porc les chansons des Four Horsemen dans un cinéma sans qu’on ne puisse me reprocher quoi que ce soit.

Le film commence par nous présenter le roadie qui est aussi le héros du film. Il se nomme Trip et sa mission consiste a aller chercher un camion contenant une chose très importante pour le groupe. Cette chose importante se révèle être un sac.

Voici donc le scénario du film. Ça ne casse pas trois pattes a un canard mais bon on savait quand même que ce film n’allait pas rameuter du monde par son scénario.
On se ballade dans le film entre chansons de Metallica et petits bouts d’histoire. Et l’histoire est un immense doigt d’honneur adressé au monde entier.

Je ne vous spoilerai pas afin de laisser ceux qui voudraient voir ce film en paix mais j’aimerai donner un conseil à tout le monde :
N’achetez pas le Dvd. Piratez-le. Ou faîtes le vous prêter. Mais ne faîtes pas la connerie que j’ai faite en déboursant de l’argent pour cet étron.

Ce film est une insulte à la définition de film. Parce que le show à côté de ça est très très bon. Mais l’histoire est tellement moisie que ça gâche complètement le plaisir prit durant les moments du concert.
Pour que vous compreniez bien imaginez vous à ma place, dans la salle de cinéma, quand la première chanson du film se trouve être « Creeping Death ». Pour ceux qui ne connaissent pas la chanson à un moment la chanson se calme et le public crie « Die! Die! » ce qui signifie « Meurt! Meurt! » pour les non anglicistes.
Et on ne résiste pas quand on est dans le cinéma a crier avec le public. Parce que croyez moi une salle de concert de 10000 personnes qui gueulent « Meurt! » c’est quand même très impressionnant. Et à ce moment je me disais que ça allait être un super film.

Mais je me retrouve à vous écrire que ce film est zéro. Autre point qui me dérange c’est l’utilisation des chansons en rapport avec l’histoire. Pour certains passages, les musiques employées collent assez bien avec ce qui nous est montré a l’écran (Par exemple la chanson « And Justice for All » colle plutôt bien avec la scène qui lui est attitrée). Par contre Battery est souillée de manière honteuse.
Juste avant le solo le groupe, Plus précisément James Hetfield le chanteur, a l’habitude de demander au public si il est en vie et qu’est-ce que ça fait d’être en vie. Les images montrent le héros en flamme en train de s’imaginer flottant, sur le ventre, dans une mare d’eau.
Et après le speech d’Hetfield on passe a une autre chanson (Qui est « Cyanide » si je ne m’abuse). Cela sous entend donc que le héros est mort puisque qu’il n’y a pas de suite au message de James demandant si il est en vie. MAIS NON! Comme c’est Metallica on retrouve le héros sur un toit d’immeuble en vie. La logique? Ne cherchez pas il n’y en a pas.

Vous voyez il y’a des incohérences qui font que l’on sort avec l’impression de s’être fait fisté. La fin du film étant le bouquet final.
Mais le meilleur, pour moi, c’est la 3D. Ah c’est bien d’utiliser le matériel de James Cameron pour faire son film. MAIS ICI LA 3D NE SERT ABSOLUMENT À RIEN BORDEL!. C’est d’une inutilité aussi puissante que des lunettes de vue pour Gilbert Montagné. C’est le bouquet final de la sodomie qu’est ce film.

Laurent Baffie avait sous titré son film, Les Clés de Bagnole, avec la phrase suivante : « N »y allez pas c’est une merde ». Je vous recommande de suivre ce précepte et de fuit ce film comme on devrait fuir St Anger et Lulu. Metallica a réalisé un de leurs rêves mais pour nous il s’agit d’un horrible cauchemar.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

5 Commentaires

  1. Valentruck 17 octobre 2013

    En même temps si la 3D c’était bien ça se saurait AHAH !

  2. Nawel 18 octobre 2013

    T’exagères, le père. La 3D valait plus de coup que dans un film normal, on avait relativement l’impression d’être devant la scène, ce qui est le but.
    Et puis pour l’histoire, c’est sûr que c’est plus un enchainement de clips qu’un scénario construit, mais ça…
    Enfin tout le problème réside surtout dans les 12 euros (et le fait que tu t’attendais à un truc génial), parce que sinon, c’était pas si mal que ça.

    • Granny Smith T. 21 octobre 2013 — Auteur d'un article

      Non mais franchement on aurait eu une qualité normale a la place de la 3d d’une on aurait payé moins cher et de deux je suis pas sur qu’on y’ aurait tant perdu que tu sembles l’imaginer.

  3. Roland Gromerdier 28 octobre 2013

    Je plussoie l’avis : ce film est une merde ! Grand fan de Metallica, je ne m’attendais pas à un chef d’œuvre (et les personnes interviewées devant le cinéma juste avant le film pensaient visiblement la même chose que moi), mais là…

    C’est juste du foutage de gueule. On a pas le droit d’appeler ça un film, tout simplement. L’histoire est à chier, les effets 3D inexistants ou presque : en gros, c’est un concert filmé, plutôt bon d’ailleurs. Et ceux qui ont déjà vu Metallica en concert, peu importe l’époque, s’y retrouveront. Encore une fois, je savais que je n’allais pas voir un grand film, mais me retrouver devant une bouse pareille est juste indigne de ce que peut nous produire Metallica en temps normal. Qu’ils se contentent de faire de la (bonne) musique et des (très bons) concerts, et qu’ils laissent le reste à des mecs plus doués que le réalisateur de « Aliens vs Predators ». Déjà, rien qu’en sachant ça, ça sentait pas bon…

    Sinon, petit point de désaccord : j’ai pas écouté Lulu (et je ne le ferai jamais), mais j’ai écouté St Anger. Et si je n’aimais pas cet album au début, le visionnage du documentaire « Some Kind Of Monster » (qui lui, par contre, est tout simplement excellent) m’a fait littéralement changer d’avis sur cet album. On comprend alors pourquoi ce disque a été si difficile à sortir et pourquoi ce son est si dégueulasse. Ça ressemble au vomi salvateur après une cuite alors que tu te tortilles sur ton pieu depuis déjà trop longtemps.

    • Granny Smith T. 28 octobre 2013 — Auteur d'un article

      Alors je comprends que l’écoute de « St Anger » soit moins difficile après Some Kinf Of Monster. Mais il n’empêche que cet album est zéro. Bien qu’il y’ait un documentaire expliquant l’échec de cet album ça m’empêche pas de penser que « St Anger » est raté.

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén