Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Metallica & Lou Reed – Lulu

Ndlr : Avant toute chose, j’aimerai préciser que l’article a été écrit avant la mort de Lou Reed. Cet article lui est donc dédié, bien qu’il ne s’agisse pas d’une critique positive. Mais on retiendra autre chose de Lou Reed, que cette collaboration  foirée avec Metallica. Maintenant RIP Lou Reed et place a l’article.

« 2011 sera l’année de l’expérience Lou Reed-Metallica. Lulu est sorti il y a peu de temps mais en raison d’un avis trop vague et trop difficile à vous faire partager, cette critique sera reportée à plus tard quand on y verra plus clair. »

Le 28 octobre 2011, j’écrivais ceci a propos de « Lulu ». Nous sommes le 28 Octobre 2013 et, après deux ans à cogiter, je me suis dis qu’il fallait surmonter sa peur et qu’il fallait en finir avec cet album.

Tout d’abord précisons que cet album a été fait pour l’opéra Lulu de Frank Wedekind. Les textes sont inspirés par l’opéra directement.
Ultime chose avant de parler de l’album, Lou Reed déclara lors de la sortie de l’album qu’il considérait « Lulu » comme le croisement entre « Master of Puppets » et « Berlin », soit les albums les plus mythiques de chaque protagoniste de cet album.

Cette production est spéciale. « Lulu » est ce que l’on peut appeler un concept-album mais contrairement à « Crack The Skye » de Mastodon, ou bien « Aqualung » de Jethro Tull, « Lulu » n’a pas du tout convaincu.
On se retrouve devant UNE HEURE ET 27 MINUTES de bruit. Il n’y a pas d’autres termes pour décrire cet étron. C’est du bruit.

Le principal problème est que l’on se retrouve avec la version moisie de Lou Reed, incapable de faire du chant. C’est comme si on avait un mix entre Grand Corps Malade et la chanson Raining Blood de Slayer.
Si vous avez vomi en imaginant ce mix tapez 1.
Si vous êtes mort en imaginant ce mix tapez 2.
Si vous êtes mort dans votre vomi en imaginant ce mix tapez 16.

Pour se consoler on peut se dire que James Hetfield a aussi une partie vocale. Mais bon si c’est pour l’entendre gueuler « I AM THE TABLE » c’était pas nécessaire.

Le seul petit point positif réside dans le potentiel instrumental qu’a cet album. Il y’a vraiment de bonnes choses. Mais c’est noyé dans une diarrhée auditive et donc on passe à travers.

Cet album est traumatisant. Je peux vous assurer qu’après l’écoute de Junior Dad ,qui dure 19 minutes et 28 secondes, vous ne serez plus les mêmes personnes. Il faut fuir cet album, fuir Lou Reed, fuir les personnes qui ont comme surnom Lulu, fuir loin, très loin!

Lulu, dans l’opéra du même nom, est une femme, connaissant une chute terrible après la mort de son être aimé. En effet elle se prostitue puis elle meurt. Finalement on peut se demander si cet album n’est pas juste un miroir de l’opéra.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén