Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Mastodon – Once More Round The Sun

Après un « The Hunter » extraordinaire, le quatuor Américain était attendu au tournant pour leur sixième album. Alors, confirmation ou déception?

Et bien, force est de constater que Mastodon sait répondre aux attentes. Avec un album péchu, dans la lignée de « The Hunter ». 11 chansons, 54 minutes de pur Métal. D’entrée de jeu, Tread Lightly met tout le monde d’accord.

Un morceau qui débute de manière calme, avant l’entrée en jeu subite, et violente, des instruments. S’en suit un affrontement entre la musique et vos oreilles, matchs ou vos oreilles sont gagnantes. Avec la voix de Troy Sanders, revenu de son side project, le morceau fait pour moi parti des meilleurs jamais crées par le groupe. Avec comme point d’orgue, un pont ou les voix s’entremêlent, la musique se fait plus lente, l’esprit plus psyché. Des moments comme celui-ci, on en redemande.

S’en suit The Motherload, morceau porté par la voix de Brann Dailor, batteur et chanteur du groupe. Un morceau dantesque, entre roulements puissants, voix au top, guitares et basse groovy, cette chanson permet de confirmer la gifle prise avec le premier morceau.

Ensuite on retrouve les deux singles, High Road et Chimes at Midnight, entrecoupés d’une chanson du même nom que l’album. On vient de passer plus de 20 minutes avec cet album, que déjà nos oreilles sont en transe.

Le reste de l’album est un peu moins fort, mais reste d’un niveau excellent. Aunt Lisa et son choeur sur la fin, Ember City plus grave, plus dans le ton de l’album Leviathan, ou encore les 8 minutes de Diamond In The Witch House, qui aurait très bien pu se situer sur Crack The Skye.

Au final, cet album est une sorte de condensé des précédents albums, avec de nouveaux sons, de nouvelles idées, mais que du bon. Un énorme album, attendu et à la hauteur des espérances. L’opus étant produit par Nick Raskulinecz, on ne pouvait qu’avoir un produit fini d’une qualité excellente.

« Crack The Skye » a permis à Mastodon de percer, « The Hunter » leur a permis de grandir dans la hiérarchie des groupes, « Once More Round The Sun » leur permet de s’affirmer, comme un des meilleurs groupes de Métal de cette décennie.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén