Line-up Hellfest 2017 : Que vaut-il ?

Après un suspens long de 5 mois, le Hellfest a dévoilé son line-up pour son édition 2017. L’occasion de parler de ce qui nous plaît et de ce qui nous déplaît dans cette affiche, riche et fournie.

Les points négatifs : 1) Les Têtes d’affiche

Si on doit faire ressortir un point pas génial sur cette affiche, ça reste les têtes d’affiche. Aerosmith, Deep Purple, Linkin Park, Prophets Of Rage, Rob Zombie, Trust, Slayer. On ne remet pas en cause le culte autour de ces groupes ni la popularité autour d’eux. Mais il y a une sensation de déjà-vu. Hormis pour Linkin Park et pour Prophets of Rage qui viennent pour la première fois, mais qui ne représentent pas l’idée de TA qu’on puisse se faire en terme de Starpower. La seule TA qui est positive, c’est Five Finger Death Punch parce que le Hellfest considère ce groupe comme assez important pour représenter le futur des TA. FFDP n’a que 11 ans d’existence et est devant In Flames, Rob Zombie ou encore Slayer sur l’affiche, signe fort. On voit donc que le HF commence à préparer le terrain, doucement, pour remplacer les TA historiques qui partent à la retraite les uns après les autres.

2) Pas de Mastodon

Tout est dans le titre.

Les points positifs : 1) les exclusivités

Avec l’arrivée du Download Festival en France, et le spectre de Live Nation, le Hellfest se doit de trouver des exclusivités et des shows uniques. Et on peut en noter 5. Rob Zombie va arriver avec un live exclusif avec de gros moyens. On peut ne pas aimer sa musique, mais ça risque clairement d’envoyer des bûchettes. Aerosmith qui fait sa seule date en France à Clisson pour sa tournée d’adieu, pareil pour Pentagram qui va effectuer son dernier concert en France au Hellfest. Et puis il y a les retours comme ceux de Trust mais surtout celui de Slo Burn, qui risque d’enflammer la Valley. Le groupe éphémère de John Garcia, chanteur de Kyuss, risque de faire exploser la contenance de la Valley.

2) Les groupes de manière générale

Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître le caractère qualitatif du line-up 2017. Steel Panther, Alter Bridge, Devin Townsend, Opeth, Electric Wizard, The Dillinger Escape Plan ou encore Primus. Le trio déjanté porté par Les Claypool, légende de la basse, va enfin se poser en terres Clissonaises. Et tous les groupes cités plus haut ne sont que ceux dont le logo est visible sur l’affiche, parce qu’il y en a une brouettée d’autres.

3) La variété

C’est peut être l’année où c’est le plus visible. La diversité de genres représentés cette année est affolante. Hard rock, punk, hardcore, metalcore, djent, metal progressif, stoner, doom, desert rock, black metal, death metal, powerviolence et on en oublie volontairement. Il est impossible de ne pas être comblé à la vue de ce line-up.

4) La Valley

On rentre dans le point beaucoup plus personnel. Mais mes aïeux, cette Valley est incroyable. Primus, Electric Wizard, Monster Magnet, Clutch, Baroness, Slo Burn, Red Fang, Pentagram, Monkey3, Mars Red Sky, Ufommamut, The Vintage Caravan, Los Dissidentes Del Sucio Motel ou Bright Curse. Et ce n’est que la liste des groupes que l’on souhaite voir. On risque d’en découvrir au fil du week-end. Chaque année on est impatient de voir la Valley, et chaque année c’est une gifle encore plus belle que l’année précédente.

Vous l’avez donc compris, l’impatience est de mise pour cette édition 2017 du Hellfest, qui risque d’envoyer du bois par paquets de 100. On a déjà réservé notre week-end du 16 au 18 juin 2017. Et vous ?