Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

INTERVIEW – RADIO KAIZMAN [FINALISTE – TNT FESTIVAL]

Radio Kaizman, troisième et dernier groupe à accéder la finale du TNT Festival le Samedi 14 Juin sur le Stade de Tarare.
Ils ont gagné la battle du Vendredi 16 Mai (Chambost-Allières, 69) face au groupe And Co.

Les battles c’est terminé, dernière ligne droite avant la finale qui déroulera le Samedi 14 Juin sur le Stade Municipal de Tarare (69)
S’affronteront donc :

Mais en attendant la suite, les membres de Radio Kaizman nous ont accordé cette petite interview :

Salut Radio Kaizman.
Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être à la battle, présentez-nous un peu le groupe, qui fait quoi ?
Depuis quand vous existez ?

Radio Kaizman est un brass band profondément inspiré des sonorités urbaines, du groove et des rythmes typiques des marching bands New Orleans, avec des influences très jazz.
Pour la rythmique, la batterie est divisée en deux (Enguerrand à la grosse caisse, Aldric à la caisse claire), la basse est jouée au soubassophone (Yann) ; et devant, la ligne de cuivres : trompette (Romain), sax ténor (Stéphane), trombone/chant (Félix) et deux flûtes/chant (Elsa et Délphine).
Radio kaizman, c’est un son percussif et cuivré, laissant libre cours aux élans de l’improvisation, un flow sans frontière et des voix féminines envoûtantes.

Le groupe est né en Septembre 2012, mais on se connaissait tous déjà bien avant, (ENM Villeurbanne,
Association Le Fanfaron depuis 2007) et sur divers projets.
Premier concert en Janvier 2013. Cinquante autres ont suivi sur l’année 2013.
On est capable de jouer en déambulant, en concert acoustique, statique ou mobile, ou sur scène, amplifiés.
Notre polyvalence est un sacré atout !

Pourquoi ce nom “Radio Kaizman” ?

Question qu’on nous pose souvent et à laquelle on a toujours du mal à répondre…
Kaizman est un mot inventé, qui n’a pas d’origine particulière, mais qui sonne bien.
On aime penser qu’ajouter le terme Radio évoque nos origines musicales diverses et notre capacité à switcher
entre les genres et les assembler.
Il est aussi important d’avoir un nom qui se retient et original.
Sinon on aurait pu s’appeler « Le Groupe », mais pour les conversations entre les gens et les recherches internet,
c’était pas évident…

Quelles sont vos influences premières ?

Nos influences premières viennent des Brass Bands américains, et particulièrement ceux de la Nouvelle-Orléans.
Ils ont constamment fait évoluer la « fanfare » avec la musique de leur temps : jazz, funk, puis hip-hop et autres
musiques actuelles. C’est un phénomène qui touche aussi peu à peu la France. (cf : Rebirth Brass Band,
Youngblood Brass Band, Ceux Qui Marchent Debout, La Fanfare en Pétard…)
Et forcément, dans un groupe de 8 personnes qui ne viennent pas tous du même univers musicale, les influences
peuvent être variées : jazz, funk, hip-hop, rock, dub, trip-hop…

Laissez-vous de la place à l’improvisation lors de vos représentations ? Ou vous suiviez vos chansons au poil sans déborder ?

Les progressions de nos chansons sont majoritairement écrites car elles contiennent beaucoup de mises en place,
placements et autres variations.
Comme nous avons tous un pied dans le jazz, la part d’improvisation revient surtout au soliste.
Il y a toujours de la place pour des solos de cuivres et flûtes sur nos morceaux.
On aime aussi s’échanger les chorus, pour toujours tenter de nouvelles choses.

Vous êtes les vainqueurs de la dernière battle du TNT festival, j’imagine qu’on peut ressentir une certaine joie, pas trop stressé pour la finale ?

On est très heureux d’avoir gagné cette battle, d’avoir rencontré toute l’équipe du TNT festival et de continuer à
participer à ses événements.
On devrait aborder la finale sans trop de stresse. Ce sera surtout une belle soirée, dans une bonne ambiance,
puisqu’on retrouvera, entre autre, nos amis de Frrnt et ses chiens galeux.

Le public était majoritairement pour vos adversaires, ça n’a pas été trop déstabilisant ?

Le public a été très fair-play et n’a pas manqué d’applaudir nos morceaux. Beaucoup d’entre eux ont découvert
et apprécié notre musique, et ont semblé agréablement surpris, d’après leurs retours, à la fin du concert.

En parlant de public, est-ce que c’est un plus pour que d’avoir été sélectionné par les internautes ?

On a su mobilisé beaucoup de monde. Le partage et le bouche à oreille ont bien marché.
C’est important et plaisant de voir que notre projet est suivi et soutenu par autant de personnes.
La battle a aussi prouvé que notre place parmi les finalistes n’était pas déméritée, puisque notre concert a été
reçu par l’équipe du TNT avec beaucoup d’enthousiasme.

La reprise imposée (Jumping Jack Flash) n’a pas été trop compliqué à adapter ?

Forcément, il a fallu réfléchir deux minutes à l’arrangement : on n’a pas de guitare, une batterie divisée en deux,une basse au souba et une forêt de cuivres…
C’était sympa de se prêter à l’exercice, et au final, on ne s’en est pas trop mal sorti.

Est-ce que c’est difficile d’affronter un adversaire radicalement opposé dans le style musical ?

C’était difficile d’alterner entre deux atmosphères complétement différentes. Il fallait se remettre dedans à
chaque début de morceau, et on avait un peu peur que tout le monde perde le fil.
Mais finalement, l’ambiance était chouette, avec un public réceptif à chaque univers, et grâce à un bon M.
Loyal !

À la fin de votre prestation comment vous vous sentiez ? Confiant, tendu, défaitiste ?

On était plutôt content de notre prestation, qui a été tout de même applaudie.
Mais on avait clairement perdu à l’applaudimètre. Il fallait s’en remettre au jury.
Avec deux groupes de styles complétement différents, c’était pas évident de se faire une idée.
A partir de là, on était un peu dans le flou.

Faites votre promo, où acheter votre EP, quels sont vos prochains concerts… ?

Notre EP s’achète lors de nos concerts !
Ou s’écoute ici : http://radiokaizman.bandcamp.com

Prochaines dates :
7/06 – Coupe du monde des fanfares, 23h Grande Scène – Place Nationale, Dole (39)
8/06 – Coupe du monde des fanfares, Dole (39)
9/06 – « De l’autre côté du pont » avec Hungry March Band (Brooklyn), Lyon (69)
10/06 – La Maison Mère, avec Hungry March Band (Brooklyn) et Express Brass Band (Munich), Lyon (69)
14/06 – TNT Festival, Tarare (69)
21/06 – Louhans (71)
5/07 – Charlie Jazz Festival, Vitrolles (13)
9/07 : Jazz à Vienne, Vienne (38)

Du 13 Octobre au 2 Novembre 2014, nous serons en tournée aux Etats-Unis, entre New-York, Baltimore,
Washington, la Virginie et la Nouvelle Orléans.
Nous avons aussi la chance d’inviter deux brass bands amis qui nous font l’honneur de s’arrêter à Lyon lors de
leur tournée européenne : Hungry March Band de New York et Express Brass Band de Munich. Ils seront sur
Lyon les 9 et 10 Juin.
Plus d’infos : www.radiokaizman.com

On vous souhaite une bonne continuation et on se retrouve le Samedi 14 Juin sur le Stade Municipal de Tarare sur la scène de la Finale du TNT Festival !

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén