Hellfest 2018 : Notre avis sur l’affiche

Le Hellfest a dévoilé son affiche complète il y a un mois de cela. Il est donc de bon ton de revenir dessus en se demandant ce qu’elle vaut et si elle mérite le déplacement.

Voilà 4 ans que la team Granny Smith arpente les allées du festival de l’enfer en quête de musique mais aussi d’interviews pas piquées des hannetons. On va donc s’atteler à donner notre avis sur les 3 scènes que l’on risque de fréquenter le plus : MainStages, Warzone & bien évidemment la Valley.

MainStages

L’éclectisme est de mise. On a du prog, de la pop, du Nu-Metal, du Symphonique, du heavy, du thrash, du punk… Ce qui est intéressant c’est de voir Avenged Sevenfold en tête d’affiche. Voilà quelques années que les fans demandaient un renouvellement des TA, il arrive doucement. A coté on retrouve Iron Maiden & Judas Priest, deux mastodontes du metal qui feront plaisir à tout type de public. On a aussi remarqué Killswitch Engage, Parkway Drive ou encore Rise of The Northstar. Des groupes qui risquent de faire voler la poussière Clissonnaise. Enfin, il faut signaler la présence d’A Perfect Circle, qui sera peut être notre seule chance de voir Maynard James Keenan en vrai sur scène. Il est donc évident qu’on ira voir cette performance. Mentions spéciales à Tesseract, Body Count, Meshuggah ou encore Converge qui, on l’espère, ne tomberont pas face à un autre groupe dans notre Running Order. Pour résumer, les MainStages sont très très solides.

Warzone

On vient de le voir, les scènes principales contiennent pléthore de groupes parés pour la baston. Mais la Warzone n’est pas en reste. Rise Against, Bad Religion, Hatebreed ou encore Knocked Loose seront tant d’occasion de patater joyeusement avec d’autres férus de Punk. Et puis, on le rappelle, il s’agit de la meilleure scène en terme d’accueil. Petite nouveauté, un des membres de la team Granny est particulièrement féru d’Hardcore. On va prier pour avoir quelques groupes en interview pas piqués des hannetons.

Valley

Bon, on arrête les conneries, on passe à la seule scène digne de ce nom au Hellfest. Comment ça j’en fais trop ? The Hellacopters. Bam, rien que ça c’est jackpot. On a aussi le back to back de Baroness. On espère qu’ils seront au même niveau que l’an passé. On retrouvera Orange Goblin, groupe phare du stoner avec ses 23 ans de carrière. Nos chouchous de Monolord viendront réveiller Clisson de leur doom magnifique. On verra si Zeal & Ardor est fidèle à sa réputation. Mais LE groupe à ne pas louper, c’est Neurosis. Les papas du Sludge seront au Hellfest et l’affluence risque d’être conséquente. Et on ne parle même pas des groupes inconnus aujourd’hui mais qui pourraient être de belles surprises en juin prochain. Bref, cette année, on a encore droit à une belle programmation, et on est impatients d’y être.