Music Monday #42 : Joan Jett – Bad Reputation

Le 52ème Superbowl se déroulait hier entre les Patriots de la Nouvelle Angleterre et les Eagles de Philadelphie. Ce Music Monday va donc rendre hommage aux vainqueurs.

Joan Jett est née en 1958 à Wynnewood, bourgade se situant dans la banlieue de Philadelphie. C’est une artiste majeure du mouvement punk et surtout, une femme qui a permis de bousculer un peu les codes, notamment avec les Runaways, son premier groupe. Des femmes qui font du punk ? Insensé dans les années 70. Jett va devenir une icone pour de nombreuses femmes qui vont s’inspirer de son état d’esprit pour créer, se révolter et se faire entendre.

Au début des années 80, Joan Jett part en solo. Premier single, « Bad Reputation ». Une chanson qui colle plutôt bien à Tom Brady, le quaterback des Patriots.

« I don’t give a damn ’bout my reputation »

Chanson qui colle parfaitement à Ronda Rousey. Du temps de l’UFC, la combattante rentrait régulièrement sur cette chanson. Récemment elle a rejoint la WWE (World Wrestling Entertainment). Nouvelle carrière pour Rowdy mais toujours la même musique. De quoi redonner une deuxième jeunesse à ce tube, qui n’a jamais vraiment cessé d’être iconique et repris un paquet de fois. On la retrouve dans de nombreuses séries, films, mais aussi dans le répertoire d’Avril Lavigne ou encore Cyprine Plaisir. Un bel hommage.

Philadelphie va se réveiller avec une gueule de bois monstrueuse. Ses Eagles viennent de remporter leur premier Superbowl. Une fête à laquelle prendra peut être part Joan Jett. Mais on mettra une pièce sur le fait qu’elle n’en a rien à carrer. Comme à la belle époque.