Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Granny Awards 2016 Partie 2 : Album de l’année

Il est grand temps de clore le chapitre 2016. Après avoir célébré les chansons et autres concerts, parlons des albums que nous avons adorés. L’article sera construit de la façon suivante : Les mentions honorables d’abord, puis, le véritable album que chacun des membres a placé au top de son classement.

Mentions Honorables :

  • G : Radiohead – A Moon Shaped Pool : Thom Yorke et sa bande réussit encore un tour de force. Chapeau bas.
    David Bowie – Blackstar : Merci pour tout David.
    Kendrick Lamar – Untitled Unmastered : Le saint patron. Le vrai.
    Ty Segall – Emotionnal Mugger : Ce type est fou et n’arrêtera visiblement jamais de créer. Tant mieux.

 

  • C : Meshuggah – The Violent Sleep of Reason
    Comment peuvent-ils prouver une nouvelle fois qu’ils sont indéniablement les patrons ? En poussant encore plus loin le concept de leur style de musique quasi unique ? Oui évidemment… Mais en enregistrant tout en live et sur ampli à lampe. Merci zizi, au revoir m’sieur dame.
    Destrage – A Means to No End
    Après avoir frappé très très fort avec l’album Are You Kidding Me? No., Destrage revient une nouvelle fois très fort dans son esprit complètement barré.
    The Dillinger Escape Plan – Dissociation
    Oui oui je sais, encore un album de metal… Mais je n’y peux rien, 2016 a été extrêmement riche en albums qualité ! Dissociation en fait partie, et je dois dire que TDEP termine sa carrière sur une tuerie et c’était risqué après un chef d’oeuvre comme One Of Us Is The Killer, album précédent.
    The Algorithm – Brute Force
    oui

 

  • T : Asteroid – III
    Aaaah la Suède. Mon amour de pays. Un superbe album déjà traité ici donc je serai bref. Tuerie. Bisous.
    Mars Red Sky – Apex III (Praise For The Burning Soul)
    On aime d’amour Mars Red Sky. Un EP et un album incroyable qui ont permis d’attaquer l’année sur des chapeaux de roues. Si vous ne connaissez pas MRS, alors foncez. Le voyage sera formidable.
    The Algorithm – Brute Force
    Gerard Depardieu
    Sinoptik – Interplanet Overdrive
    Si cet album était arrivé à mes oreilles plus tôt dans l’année, il aurait eu le spot d’album de l’année. Mais sa fraîcheur fait que je le laisse dans les mentions honorables. Superbe travail du trio Ukrainien. Une grosse grosse gifle.

 

Album de l’année :

  • G : Totorro – Come To Mexico : Que ça fait du bien de voir un groupe qui échappe au cliché du « deuxième album moins bien que le premier ». D’autant plus qu’ils sont français : cocorico !

 

  • C : Periphery – Periphery III: Select Difficulty
    De très loin mon coup de coeur de l’année, les gaziers de Periphery confirme qu’ils sont de très loin les meilleurs dans ce qu’ils font. Composition, arrangement, production artistique, originalité (big-up à Spencer Sotelo qui est tout bonnement époustouflant). Bref, tout y est, foncez.

 

  • T : Salem’s Pot – Pronounce This
    En me demandant quel album j’allais mettre en numéro 1, il s’est imposé comme une évidence. Chaque écoute est meilleure que la précédente tant on découvre ou redécouvre des passages de chaque chanson. Ce groupe Suédois (quelle surprise) est un coup de coeur de 2016 et j’attends la suite avec impatience tant ce Pronounce This m’a marqué. Merci/20

 

Voilà pour cette année 2016, formidable en terme de productions musicale. On salue la mémoire de David Bowie, Leonard Cohen, George Michael ou encore Michel Delpech. Et on en profite pour trinquer à la santé de Lemmy, parti il y a tout juste un an. Merci les gars.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén