DeWolff – Roux-Ga-Roux

Groupe important de la scène Blues/rock, DeWolff est de retour avec leur 6ème album studio en 9 années d’existence. Que vaut exactement ce Roux-Ga-Roux ?

Très clairement, DeWolff est un groupe à voir sur scène. Avec leur énergie débordante, ils électrisent et mettent le feu partout ou ils passent. Aussi , le trio Hollandais ne comporte pas de bassiste, remplacé par un orgue. 2 points communs avec Birth of Joy. Mais cela s’arrête là, leurs styles étant différents, bien que dans la même branche.

Entouré des 2 morceaux « Roux-Ga-Roux » et « Toux-Da-Loux », qui pourraient n’en former qu’un, l’album se laisse écouter, avec un sentiment proche de l’ennui. C’est très bien fait, ça sonne, mais c’est un peu mou. Et c’est un reproche que je fais à DeWolff en général. Si les prestations lives sont endiablées, les albums manquent de ce peps et de cette folie que les gens apprécient chez eux. Je me disais que tout l’album serait de cet acabit, jusqu’à ce qu’Elle débarque.

7 minutes 38, 9ème piste, du petit nom de « Tired of Loving You ». Une pièce magistrale qui fait oublier tout le reste d’album. Avec une montée en puissance progressive, tantôt blues, tantôt progressive avec des inspirations Pink Floyd, notamment « Shine on You Crazy Diamond », ce morceau est incroyable. À chaque écoute on prend plaisir a découvrir ou redécouvrir des petites parties.

Le morceau qui suit se nomme « Love Dimension » et fort heureusement ne procure pas d’ascenseur émotionnel. Il commence comme les autres entités musicales présentes, calmement, tel un bon blues, avec la présence de choeurs féminins. Et puis, ici aussi, une progression qui fait finir le tout en rock n’roll à l’ancienne. C’est efficace, c’est rythmé, c’est old school et c’est bien.

Vous pouvez vous dire que je me répète mais écoutez Roux-Ga-Roux. Sincèrement, cet album est très bon. DeWolff est un groupe incroyable et cet album ne fait que confirmer les bonnes choses dites auparavant. Si vous avez la chance de vous trouver sur la route de leur tournée, foncez voir ce trio. Je suis prêt à parier que ce LP en sortira grandi. Les Pays-Bas, l’autre pays du Blues Rock.