Music Monday #123 : Red Fang – Arrows

Réussir à percer dans le monde musical est toujours très compliqué, qui plus est dans une niche. Il y a de nombreuses aptitudes requises pour espérer un jour taper dans l’oeil des gens et il y a un groupe qui a trouvé la bonne formule pour ça.

Formé en 2005, Red Fang a dès son premier album conquis le public. Il faut dire qu’avec « Prehistoric Dog », le quatuor de Portland a mis tout le monde d’accord. Riff incisif, refrain fédérateur, tout était déjà là pour que le groupe réussisse à percer. Mais le petit atout en plus viendra du clip. Une vidéo complètement débile où les 4 lurons vont se battre avec leurs armures faites à base de cannettes de bières. A partir de la, leur réputation ne va que grandir avec des albums en dent de scie mais des clips toujours bien barrés.

Une ascension qui sera aussi accompagnée de son lot de critiques. Pas mal de gens se demandant si Red Fang n’est pas aussi connu que part la qualité de ses clips plutôt que par sa musique. Il faut dire que la discographie inégale du quatuor ne plaide pas en leur faveur. Là où de nombreuses formations ont décidé de se renouveler, Red Fang est resté fidèle à sa recette plutôt classique mais terriblement efficace. Une technique avec ses avantages et ses inconvénients. Mais dans un monde où le changement est limite la norme, ça fait aussi du bien d’avoir des entités qui croient en leur formule et qui sont fiers de garder un produit équivalent à leurs débuts, avec quelques petites retouches inhérentes à la maturité.

Voilà 5 ans que les quatre amis n’avaient rien sorti en terme d’albums. Une attente comblée par l’arrivée d’un nouveau single, possédant aussi le même nom que le futur disque : « Arrows ». On retrouve le stoner rock abrasif que l’on connaît d’eux. Du gros riff fuzzé comme on l’aime et qui va dans les veines instantanément. Mais comme les choses sont bien faites, un clip est venu accompagner tout ça.

Avec une intro en forme de clin d’oeil à la vidéo de « Wires » et aussi un tacle à Kiss, on comprend de suite qu’on part dans un délire qui leur est propre. Au programme, 4 minutes de stupidités réalisées avec un Katana. C’est débile mais terriblement drôle. Un retour à une certaine simplicité après quelques clips plus ambitieux comme ceux de « Blood Like Cream » ou bien encore « Shadows ». Red Fang est bien de retour et ça nous fait extrêmement plaisir. Par contre planquez vos bières, ils risqueraient de tout boire avant que vous ne puissiez dire quoi que ce soit.