Vendredi Warzone #55 – Justice For The Damned

Cette semaine on change de continent pour aller faire un petit tour en Australie puisque je vais vous présenter Justice For The Damned, un combo ultra intéressant qui mixe deathcore et metalcore.

Ma découverte de Justice For The Damned date de 2017 quand le groupe a eu la chance de pouvoir venir en tournée européenne avec leurs confrères Thy Art Is Murder ainsi qu’After The Burial et Oceano. Cette date était déjà folle avec les trois groupes cités mais au final c’est bien ma découverte de Justice For The Damned qui m’aura le plus marqué lors de cette soirée.

Le combo est signé chez Greyscale Records (Antagonist A.D., Falcifer, Alpha Wolf, etc) – un label reconnu pour bien mettre en avant les combos australiens – depuis la sortie de son premier opus, Dragged Throught the Dirt, en 2017 qui est donc la première chose que j’ai écouté en rentrant chez moi. La musique de Justice For The Damned est agressive sans tomber dans la violence simple et débile, on ressent l’influence Thy Art Is Murder mais j’y ajouterai parfois un petit côté Venom Prison pour les accords dissonants dans les breakdowns notamment.

Il est assez difficile de mettre le groupe à 100% dans la case deathcore surtout sur le dernier album Pain Is Power et surtout le dernier single de 2021, « Sever What Makes Me Like Them », tant la musique part encore plus sur un metalcore qui se teinte de deathcore. Cela rend à mon sens Justice For The Damned bien plus intéressant et évite au combo de tomber dans les clichés abrutissants du deathcore depuis un bon paquet d’années. Et d’ailleurs il suffit de regarder des prestations live du groupe pour comprendre à quel point l’attitude et les paroles notamment les rapprochent fortement du monde du hardcore.