Vendredi Warzone #32 – Falcifer

Cette semaine je vous emmène en Australie découvrir un groupe qui m’a scotché dès la première écoute grâce à la personne derrière le micro : Falcifer.

Le hardcore possède une flopée de frontwoman absolument incroyable dont certains groupes ont déjà eu le droit à leur épisode dans cette chronique. Le groupe du jour n’est pas différent de cette veine de vous faire découvrir des groupes moins connu mais qui méritent bien plus de reconnaissance.

Pour être totalement honnête avec vous, la première fois que j’ai écouté Falcifer je n’aurai JAMAIS pu penser que derrière le micro se trouvait une femme. Je ne pose aucun jugement en disant cela croyez-moi sur parole, simplement que Stephanie possède une voix bien plus grave et puissante que 95% des hommes de notre scène. C’est époustouflant et quand c’est mixé avec un metallic hardcore lourd et planant, l’envie de distribuer des tours de moulinets dans le pit se fait tout de suite ressentir.

Le combo possède 2 EP à son actif, Theta en 2017 et Pain en 2020, et je ne peux que vous recommander de vous pencher sur le second via le titre éponyme. En cinq morceaux et un peu plus de quinze minutes, Falcifer nous balance une leçon de hardcore teinté de beatdown et de downtempo par moment.

A noter que depuis quelques temps le groupe a été rejoint par une bassiste qui assure aussi les choeurs sur scène, comme on peut le voir sur le live ci-dessous capté par Hate5Six.