Vendredi Warzone #13 – Modern Error

Treizième et première occurrence de l’année pour ce Vendredi Warzone après un repos bien mérité mais ne vous inquiétez-pas, je vous prépare du très lourd pour commencer 2020. Afin de commencer l’année en beauté, j’ai décidé de vous parler des anglais de Modern Error.

Je ne pouvais décemment pas parler de Resolve sans écrire un papier sur Modern Error car on compte dans le combo anglais un ancien des lyonnais en la présence du troisième de la fratrie Mariat, Aurélien. Guitariste chez Resolve, Aurélien a rejoint Modern Error sur le même instrument avant de passer à la basse il y a peu de temps.

Mené par Zak et Kel Pinchin (et oui encore une fratrie), Modern Error a vu le jour en 2017 avec la sortie de leur tout premier titre « Buried And Blue ». Avec des influences assez proche de celle de Capsize pour ce premier titre, on se retrouve tout de suite plongé dans l’univers visuel captivant du groupe. On est assez loin de certains groupes très axé sur la bagarre que j’ai pu vous proposer mais Modern Error a vraiment ce petit truc en plus dans les compositions qui font qu’on y revient encore et encore.

J’ai déjà pu voir le groupe deux fois notamment en première partie de Movements et dernièrement en première partie de Boston Manor et malgré des problèmes de sons, c’était un plaisir de passer vingt-cinq minutes dans un univers mélancolique relevé par l’absence de lumières autre que du bleu pour leur prestation.

Sur les dernières compositions ayant vu le jour, que vous pouvez écouter sur l’EP intitulé Lost In The Noise, Modern Error a modifié sa formule pour la rendre plus unique et moins violente tout en gardant un sens de la mélodie à toute épreuve. Ne perdez pas une minute de plus et plongez-vous dans ce qui semble être un groupe sur lequel il faudra compter dans les années à venir !