Music Monday #81 – Allegaeon – Roundabout

Qu’on se le dise directement, les covers et moi, ça n’a jamais été une longue histoire d’amour. J’ai souvent eu tendance à éviter la chanson quand elle apparaît dans la tracklist d’un album et qu’il fait mention entre parenthèses : cover de tel ou tel groupe, dans ces moments je me suis toujours diriger vers l’artiste originel pour écouter sa version avant de repartir sur la cover. Et à quasi tout les coups, l’hommage ne ,m’intéresse que guère. Allez comprendre… Pourtant moi aussi j’ai eu mes déboires avec Garage Inc. de Metallica ou bien les innombrables reprises de Bob Dylan où pour au moins une d’entre elles on s’est dit : « ah mais c’est de Bob Dylan cette chanson à la base ? » Alors quand les mecs d’Allegaeon ont sorti par surprise une reprise de la cultisme chanson de Yes, à savoir « Roundabout », j’étais assez dubitatif

Je ne pense pas devoir vous présenter Yes, l’un des plus influents groupes de rock progressif qu’a connu le mouvement. « Roundabout » est la piste d’ouverture d’un de leurs nombreux chefs d’oeuvre, à savoir Fragile sorti en 1971. Même si vous ne connaissez pas les anglais, vous connaissez au moins cette chanson, pour le génie de Chris Squier et son phénoménal riff de basse slappé. Pour la cavalcade d’instruments qui s’enchaîne sur 8 minutes, ou tout simplement car vous avez trop regardé Jojo’s Bizarre Adventures et que quand vous entendez cette chanson, vous savez qu’un cliffhanger vous attends.
Par contre, vous présenter
Allegaeon ne serait pas un vain exercice. Oscillant aux frontières très fines du Technical Death Metal et du Melodic Death Metal, vous avez déjà compris que le quintet du Colorado n’est pas là pour vous reposer. La musique est riche, technique et savante. J’invoque par la preuve leur dernier disque à ce jour, à savoir Apoptosis sorti en début 2019 qui est une petite claque rejoignant très bien le reste de leur discographie, où les hommages certains à leurs amours du rock progressif s’entendent très clairement. Les musiciens ayant déjà repris Subdivisions de Rush comme piste finale de leur album de 2016, Proponent For Silence. Les revoici 4 ans plus tard en interprétant à la sauce death le classique de Yes

La première chose qui frappe lors de notre écoute, c’est la voix cristalline de Riley McShane, qui d’habitude enchaîne les growls effrénés, il arrive ici parfaitement a s’approcher du timbre vocal de Jon Anderson. Exercice déjà confirmé sur la reprise de Subvidisions où celui-ci arrivait déjà à reprendre le chant de Geddy Lee sans difficultés. Ce qui va surtout nous donner envie de replonger dans cette version de « Roundabout » c’est la production plus moderne et évidemment les sonorités djent/death metal qui ne laisse personne indifférent. Il y a un savant mélange de mélodies saturées mélangées aux guitares acoustiques. Evidemment le rythme de la chanson est plus rapide que sur l’original, technical death oblige, mais je salue l’effort de ne pas être tombé dans une reprise full violence, le chant est pratiquement qu’en clair. Les quelques growl sont glissés pour servir d’annonce de changement de rythme et la distorsion n’est que partiellement utilisée. Je leur tire mon chapeau pour avoir si bien exprimer leur amour pour cette chanson culte de la musique.

Après Rush, ils ont donc sur parfaitement réussi a reprendre à leur sauce Yes afin d’en tirer une reprise vraiment plaisante à l’écoute. Avec ce qu’il fallait de saturation pour ne pas en être dégoutté. Reste à voir qui est le prochain groupe de rock progressif à passer dans la machine infernale d’Allegaeon. To be Continued….