Music Monday #63 – Steven Wilson – The Raven That Refused To Sing

Ça y est, l’automne est arrivé, il fait froid, il pleut, la dépression hivernale commence à poindre le bout de son nez… Quoi de mieux que de s’enfoncer encore plus avec de la musique mélancolique ? Steven Wilson vous dit oui.

Plus besoin de présenter Steven Wilson, grand mélomane et fervent défenseur de la musique progressive. Pour tous ceux qui écoutaient du rock entre le début des années 90 et fin 2000, vous le connaissez sans peut être pouvoir mettre de visage sur sa musique. L’Anglais étant avant tout le leader de Porcupine Tree, rien que ça. C’est un artiste respecté de la scène, qui est derrière bien des noms que vous avez l’habitude d’écouter. Par sa casquette de producteur, on peut le retrouver autour d’Opeth, Anathema ou encore Marillion pour ne citer que le haut du panier.

Aujourd’hui, intéressons nous à sa carrière solo, lancée en 2008 et surtout sur un de ses faits d’armes particulièrement marquant : The Raven That Refused To Sing (And Other Stories) sorti en 2013 chez Kscope.

Magnifique album de rock progressif, c’est une perle mélancolique, et si, chaque morceau raconte son histoire, on est loin d’être au devant d’un concept album. Le sujet qui nous intéresse vient conclure l’album et lui sert de titre éponyme.

Pendant près de 8 minutes, la musique reste à fleur de peau, alternant entre ambiances chaleureuses à la flûte et sonorités au piano, plus tristes, que nous livre Wilson. Vient son final dantesque au tremolo-picking qui va achever l’auditeur dans une magistrale conclusion. Cette piste fut illustrée avec un court métrage animé, réalisé par une collaboratrice de longue date du musicien : Jesse Cope. C’est une œuvre totale, où l’on ne peut différencier le clip de la mélodie.

Cette chanson est une majestueuse piste, avec laquelle Steven Wilson à l’habitude de finir ses concerts. L’objectif ? Mettre à mal les auditeurs et les rendre minable à la sortie du show. L’humour anglais comme toujours.

Wilson sait composer de la musique qui ne laisse personne indifférent. Beaucoup d’émotions vous attendent si vous vous lancez la carrière du musicien, ceux qui sont en terrain connus pourront vous le dire.