Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Music Monday #16 : Mastodon – Andromeda

Le chiffre 16 est très important pour Granny, notamment pour votre serviteur. Il fallait donc marquer le coup avec un morceau important. L’occasion d’effectuer une piqûre de rappel sur ce qui s’annonce comme le futur album de l’année, n’y allons pas par quatre chemins.

Vous allez peut être nous reprocher d’aller vers la facilité avec le choix du dernier single de Mastodon. Argument valable, mais laissez nous le droit de nous défendre. On a laissé pas loin de 2 mois d’écart avec le précédent Music Monday consacré au quatuor d’Atlanta. Donc on est plutôt sympa. Et puis, « Andromeda » est un morceau qui vaut le coup qu’on s’y arrête un minimum.

This kills me to know

Dans le 3ème épisode du making-of d’Emperor of Sand, Troy Sanders, le bassiste, avait parlé d' »Andromeda » comme le highlight de l’album en ce qui concerne le riff. Pour le moment, Mastodon nous a dévoilé 3 titres sur les 10 de son futur album, et il est vrai que le riff principal d’Andromeda est puissant. On semble revenir à l’époque de Blood Mountain en terme de puissance et de violence, ce qui rassure les fans de la première heure qui n’aiment pas le virage plus accessible pris avec Once More Round The Sun.

(Time is moving as sands flowing)

Mais pour nous, la vraie partie intéressante de la chanson réside dans la reprise du chant après le solo. Ce passage, assuré par Brann Dailor, le batteur, comporte une deuxième voix qui est juste superbe, et qui montre la maîtrise de Mastodon avec les harmonies vocales. Il est presque dommage que cette partie soit si courte, tant elle est superbe. En plus, cela permet aux fans d’exulter puisqu’on retrouve une certaine vibe Crack The Skye, album qui est une référence dans le monde du metal de part son inventivité, ses chansons incroyables, et ses ambiances folles. 

Si on avait pu le constater avec « Sultan’s Curse », le premier single, « Andromeda » confirme que Mastodon est reparti dans son passé, sans pour autant compromettre son futur. De la pochette aux différentes idées musicales dévoilées, Emperor Of Sand confirme les intentions prog des Géorgiens (On le rappelle, Atlanta est dans l’état de Géorgie aux Etats-Unis, pas dans le pays du Caucase). Sachez qu’on est plus qu’impatients d’avoir ce nouveau bébé du quatuor entre les oreilles tant il s’annonce grand.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén