Music Monday #118 : Daft Punk – Aerodynamic

C’est l’annonce qui a ébranlé tous les fans de musique à travers le monde. Les Daft Punk se séparent après 28 ans de collaboration. Il nous semblait indispensable de revenir, à notre échelle, sur ce duo mythique.

Il y a une semaine, jour pour jour, cette vidéo paraissait sur Internet. Le message est clair : les Daft Punk posent leurs casques et se séparent. Passé le choc de l’annonce, les souvenirs remontent. Des fans hardcores aux simples connaisseurs en passant par ceux qui venaient de tomber dans leur musique, peu sont restés insensible à cet arrêt aussi soudain que brutal.

D’Homework en 1997 à Random Access Memories en 2013, le duo Français a posé sur le monde musical une emprunte indélébile. Tout le monde a chanté, fredonné, dansé sur un titre des Daft Punk. Et puis il y a aussi les lives. Notamment le diptyque Alive. 97 & 2007, le second étant même devenu une référence. A tel point que les fans espéraient un Alive 2017 pour continuer cette boucle et surtout, profiter de la puissance sonore des deux compères en concert.

La dernière sortie officielle restera donc ce Random Access Memories, rempli de tubes et qui avait eu le droit à une très mauvaise chronique de ma part lors de sa sortie. L’occasion d’effectuer un méa culpa sincère et de reconnaître que ce disque possède d’immenses qualités et qu’il mérite les compliments reçus à l’époque. Notamment la piste « Giorgio by Moroder » qui est d’une douceur implacable.

Comment rendre hommage aux Daft Punk ? Difficile d’être complet. Néanmoins, je ne peux que vous renvoyer sur le podcast de l’ami Enjoy The Noise qui a reçu trois générations de fans dans son live pour discuter de l’impact du duo sur leur vie musicale. Vous pourrez d’ailleurs retrouver les avis de Drey Talquor & Manu, deux membres du site. Suffit de cliquer ICI pour aller écouter ça tranquillement.

A mon échelle, j’ai décidé de prendre « Aerodynamic ». Pas le morceau que je préfère de leur discographie, mais un de ceux qui montrent que les Daft Punk ce n’était pas que de la musique électronique. C’était du rock, de la funk, de la soul, de la pop. Ils ont toujours réussi à mélanger leurs influences et à en sortir le meilleur. L’album Discovery restant un chef d’œuvre que je ne peux que vous recommander si vous ne l’avez jamais écouté. A conjuguer avec le visionnage d’Interstella 5555: The Story of the Secret Star System dont la bande son est cet album en entier.

Je n’étais pas forcément le plus gros fan de leur musique mais je dois reconnaître leur impact sur ma vie musicale. Je me souviens avoir été bluffé lors de ma première écoute d' »Around The World ». De part son clip génial réalisé par Michel Gondry mais aussi cette ligne de basse d’un groove hors du commun. Ce qui m’a fait réaliser que c’est cet instrument qui allait prendre une place toute particulière dans mon coeur. Alors rien que pour ça, merci beaucoup messieurs Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo. Daft Punk est mort, vive Daft Punk.