Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Metallica – Death Magnetic

Parce que vous alliez sincèrement croire qu’on allait vous lâcher…

 

 

Bon il est vrai qu’on y a pensé… Mais ça arrive une petite baisse de motivation mais ça revient aussi vite que ça part ce genre de connerie !

Pour nos fans qu’on ne peut pas laisser tomber comme ça !

Donc on va dire que c’est comme une saison 2 de Granny Smith qui attaque et franchement, il nous faut un album marquant pour repartir du bon pied.

Il faut un album marquant un retour. Un album qui montre aux gens qu’on est pas mort et qu’on est même plus fort qu’avant.

Cet album est sorti en 2008 et est un Instant Classic. Premier album du producteur et du bassiste de ce groupe, il réaffirme les « four horsemen » comme meilleur groupe de metal de tout les temps. Cet album a été noté 4,5 étoiles sur 5 par Rolling Stone JE SUIS… JE SUIS… ???

(toute ressemblance avec un jeu de France 3 serait volontaire et totalement voulue par les auteurs)

 

Stoppons ce suspens et parlons de Death Magnetic. Donc comme dit précédemment c’est le premier album de Robert Trujillo, car sur St Anger il n’as pas réalisé les parties de basse. Rick Rubin produit son premier album pour Metallica et on peut dire qu’il peut revenir en deuxième semaine.

That Was Just Your Life commence l’album, et quel début ! Des battements de cœur au début, pour dire « ON EST PAS MORT BORDEL » (puisque St Anger est quand même une belle daube). Et on retrouve le Metallica qu’on aime. Déjà on a un vrai son de batterie. Puis on retrouve du Metallica dans le sens clair et mélodique du terme. Et point principal qui n’était pas dans St Anger… IL Y A DES SOLOS DE GUITARE DE KIRK HAMMETT !

Il est important de le préciser car un album de Metallica sans solo de guitare c’est comme si on avait un album de Francky Vincent sans allusion au sexe.

 

Enfin, passion sur un autre fait rare de l’album. La chanson 4 est The Day That Never Comes. Cette chanson est digne de rentrer dans le top 5 des meilleures chansons de Metallica. Mais ce que je veux souligner c’est qu’il y’a eu un clip pour cette chanson.

Et Metallica qui fait un clip, c’est aussi rare que l’apparition de la Comète de Halley.

 

Je me souviens de ce jour ou je l’ai vu en ligne pour la première fois… Un peu sceptique du fait de St Anger, je pose mon casque sur les oreilles et j’écoute.

Franchement quel bonheur.

Encore maintenant ce sentiment est présent. Un début calme digne d’une ballade et une fin heavy telle One. C’est le même schéma que One et les deux chansons sont ENORMES !

 

Bon il y’a deux autres chansons que je veux mettre en lumière plus que d’autres dans cet album (non pas que les autres soit nulles, entendons nous bien).

On connaît Metallica soit pour Nothing Else Matters soit par Master of Puppets. Mais les vrais connaisseurs vous diront qu’il y a une trilogie Metalliquienne (je sais, ça n’existe pas, mais bon, pensez a la bravitude).

Le troisième volet de la trilogie des Unforgiven se trouve sur cet album. Et elle change des deux autres.

Les deux premières étaient assez ressemblantes quoique la seconde un peu plus heavy.

The Unforgiven III commence par une intro au piano puis reste dans le ton de la ballade. Bon, au milieu le ton est rehaussé puisque Kirk (le capitaine) joue le solo et donne une claque aux auditeurs. La fin retombe dans la ballade magnifique qu’est cette chanson.

 

L’autre point important est le retour d’une chanson instrumentale. Depuis la magnifique « To Live Is To Die » de 88, aucune instrumentale n’était présente sur les albums de Metallica. Ici, Suicide and Redemption nous pose une instrumentale bien lourde, envoyant bien du bois et montrant (s’il fallait le montrer) tout le talent de ce groupe qui a 30 ans de carrière.

 

Au final, il faut écouter avec amour cet album et le garder précieusement car c’est du tout bon. Après l’erreur St Anger, Metallica remontre à ses fans (qui répondaient à la question « pour qui sonne le glas » la réponse D – Metallica) qu’ils ne sont pas finis et qu’au contraire, ils n’ont jamais été aussi heavy que maintenant.

 

On en profitera aussi pour faire une petite pub pour les collègues de [ K a l e i d o s r o c K ] qui vous invitent à découvrir ceux qui méritent qu’on les écoute. http://www.kaleidosrock.com/

 

Et on en profitera également pour remercier très fort M. Verluizan Saint-Lager qui n’y a pas été pour rien dans le fait qu’on revienne à la charge. Ainsi qu’à tout ceux qui ont commenté notre statut annonçant notre arrêt et qui nous ont quand même prouvé qu’on écrivait pas pour rien.

Merci encore, merci merci merci !

Granny Smith T.

 

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén