Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

ITW Stoned Jesus (Hellfest 2016) : « Et là on monte sur scène et c’est putain de blindé, genre 6 000 personnes. »

 


En préambule on voudrait remercier Guillaume Long & Adrian Lestrat pour la retranscription, Beanie G pour la traduction, Claire Bernadet et Purple Sage pour nous avoir permis de faire cette interview et bien évidemment, merci aux gars de Stoned Jesus.


 

 

On commence ? Oui ? OK ? Du coup c’était votre premier Hellfest, non? Comment vous sentez vous ? Comment ça s’est passé ? C’était énorme ou pas ?

Au début, quand mes tourneurs m’ont dit qu’on allait jouer au Hellfest, j’étais choqué parce que je suis déjà venu ici en tant que visiteur, tu l’auras deviné si tu as vu mon t-shirt. Je suis venu ici il y a 5 ans au Hellfest 2011. J’en profitais pour refiler nos démos à des gens. J’étais vraiment intimidé par les gars du groupe Red Fang qui disaient « Eh, on jouera ensemble un jour ! » et c’est arrivé ! Ils ont joué ici 2 fois et on a partagé la scène avec eux. Et j’étais très très naïf et très ouvert. C’était mon premier gros festival et je me disais « Oh ! Peut-être, un jour, peut être…” Et 5 ans après… Tu vois, c’était très personnel. Et pour les gars c’était très important aussi, ils ont regardé la liste des groupes et puis, bah… tu vois quoi…
Y’a tellement de groupes qu’on a envie de voir en plus ! Parce que forcément, si tu joues de la musique, tu es évidemment un fan de musique, et y’a des groupes dont tu es encore plus fan, et il y a tellement de groupes à aller voir genre Magma, qui est un de mes groupes préféré. C’est un groupe essentiel pour moi. Je veux les voir. Et tu vois, finir avec Rammstein, J’étais… J’ai toujours la cassette audio de mon enfance, et je veux les voir.

 

 

Vous avez vécu ça comment ? Parce que pour votre première, la scène était pleine à craquer et vous avez envoyé du lourd. Et ça fait quoi d’avoir en face de soi une scène remplie, en particulier aussi tôt dans la journée. C’était blindé. Vous avez ressenti quoi ?

Ouais, on avait vraiment peur qu’il n’y ait personne, on nous avait dit qu’il y avait la place pour plus ou moins 7 000 personnes, du coup on se disait « Ouaaaiiis, y’aura peut-être 500 ou 600 personnes… », la moitié ou même encore moins ! Du coup, pour être honnête, au niveau financier on ne s’attendait pas à retirer quoique ce soit, vu que déjà rien que les vols…
Ce que je veux dire c’est qu’entre nous 3 on se disait « Allez bordel, On part à l’aventure, on passera juste un bon week-end ! 500, 400 personnes, on s’en tape : ». Et là on monte sur scène et c’est putain de blindé, genre 6 000 personnes. Et c’est pas juste rempli, il y a des gens qui connaissent les chansons, qui en demandent certaines, ils chantent en même temps que nous et dans ta tête ça fait « WOOOOW ! » et là tu sens le truc. T’as la tête dans le brouillard pendant toute la setlist, tu te dis « Wooo ! Je suis vraiment sur scène ! » et tu sors de scène et tu te dis « C’était quoi ce bordel ? « Putain ? C’était moi là ? C’était nous ? »

 

 

En parlant de ça, Red Fang a joué l’année dernière sur la grande scène… à 15h. Et ça donnait l’impression qu’elle était trop grande pour eux. Vous préférez quoi ? La grande scène à 15h, ou la tête d’affiche de la Valley à 21h ?

Woo ! A 15h ? Pas facile…
C’est une bonne question, parce qu’on a vu The Shrine ouvrir la scène principale. On a déjà joué avec eux plusieurs fois, et … Je ne veux pas être méchant ou quoi, mais je pense qu’on a le même niveau qu’eux, genre au niveau musical et au niveau des concerts… On joue dans les mêmes clubs, devant les mêmes gens, on a les mêmes spectateurs… Peut-être que leur label fait plus de promotion que le nôtre. Et les voir sur la scène principale… J’étais content pour eux, mais voir tant de monde aussi tôt dans la journée, et le présentateur qui criait « Ouais ! Allez ! Réveillez-vous bande d’enfoirés ! » Je le comprenais totalement mais c’était plutôt intimidant. Je pense qu’on aurait préféré être en tête d’affiche. Ou peut-être pour commencer, 21h ou 20h sur la Valley. Parce qu’il y a 5 ans on a vu Ghost jouer sur la Valley en début d’après-midi et il n’y avait pas assez de monde, des gens sont partis parce qu’ils ne devaient pas s’attendre à ce que le style de Ghost soit si chelou. Et cette année ils sont en tête d’affiche sur la scène principale. En fait, t’es jamais sûr de rien.

 

 

Comment est-ce que vous décidez de la setlist ? Est-ce que vous la faite pour vous ou pour le public ? Parce qu’à Lyon, ça a duré plus ou moins 1h. Qu’est ce qui change ? Ça doit être différent de jouer 30 minutes. Comment vous décidez de la setlist ?

Pour tout dire, on est des putains d’égoïstes, on joue que ce qui nous plait. Ca arrive qu’on en ait marre de jouer certaines chansons et ça peut énerver des gens parfois mais bon on dit « allez, on reviendra l’année prochaine et on changera la setlist ». Je veux vraiment que ça soit la marque de Stoned Jesus. Je suis un nerd de la setlist, et les gars s’y sont habitué genre « Ahhh, putain fait comme tu veux ». En fait, c’est aussi une façon de repousser ses limites genre tu kiffes des chansons que t’as pas joué depuis 3 ans et tu te dis “On va la jouer celle-là” et les gars répondent “Quoi? Je n’étais pas au studio quand on a fait cette chanson, c’est quoi ? » (rire). Par contre on jouera toujours « I’m the Mountain » on ne peut pas ne pas la faire. Mais c’est aussi qu’on l’aime vraiment. J’veux dire, on est très content de cette chanson parce que pas mal de monde nous connaissent comme le groupe de cette chanson en particulier, c’est notre « Hotel California », notre « Smells like teen spirit » à nous, elle est tellement puissante, on l’aime vraiment. Même pendant les répétitions, on se bouge vraiment quand on la joue parce qu’il y a cette énergie qui t’empêche de rester calme quand tu la joues. Et pour cette setlist en particulier, on s’est dit que le premier album serait un peu trop sombre. On avait prévu des chansons de cet album et ensuite « I’m The Mountain ». Donc on a choisi des hits du premier, du deuxième et du troisième album, et celle qu’on aimait vraiment. Je pense que la sélection était plutôt bonne.

 

 

Ouais! Vous aimez improviser pendant un concert? Parce que vous avez des chansons qui sont assez longues, d’autres pas super longues… Comme « I’m the mountain », il y a des solos que vous pouvez faire en sortant des sentiers battus. Vous aimez faire ça ou vous savez où vous allez et vous ne voulez pas dévier de ce qui est prévu ?

Ce n’est pas vraiment la question de savoir ce qu’on veut jouer. C’est plutôt une réaction aux vibrations, aux frissons quoi ! C’est plus en rapport avec les choses… Ces morceaux sont basés sur des chansons. Donc même si les chansons durent 13 minutes, elles ont une structures et parfois tu peux, parfois tu ne peux pas et tu foires tout. Ce que je veux dire c’est que tu peux essayer d’ajouter des jams, rallonger certaines parties. On essaye pendant les répétitions. Mais parfois ça ne marche pas. Ça m’étonne de dire ça vu qu’on vient du rock stoner psychédélique et c’est plutôt fréquent dans ce genre de musique de faire des jams, mais nous on veut séparer les choses, le jam c’est quelque chose. Parfois on fait des jams pendant la moitié de la répétition mais on ne le fait jamais en concert. Peut-être que les gars jam quand je casse une corde. Mais en général, on sait ce qu’on va jouer et on s’y tient plus ou moins. Des fois c’est aussi une question de temps. Tu n’as qu’une heure et tu essayes de jouer le plus de chansons possible, pour te faire plaisir et pour faire plaisir aux spectateurs aussi.

 

 

Quels sont les futurs projets pour Stoned Jesus ? En train d’écrire un album ou un EP ?

En parlant de jams et des projets, on vient juste de compiler tout un tas de jams qu’on a fait en répétition. On compte les utiliser comme source de revenus pour financer nos prochaines sessions d’enregistrement. On avait déjà fait ça il y a 3 ans, c’était la compilation The Seeds Vol.1, ça sera The Seeds Vol.2. On est pas fan des campagnes Kickstarter genre « fais un don et on t’envoie un autographe »,c’est embarrassant. C’est vraiment, d’après moi, vraiment dégoutant . On veut juste donner aux gens vraiment quelque chose, même si c’est un téléchargement. Parce que ces jams ne changeront pas. On n’écrit pas des chansons pour faire des jams. Les jams c’est pour nous étirer les muscles. Et on met ces « étirements » sur internet pour que les gens nous aident financièrement. Et bien sûr, quand on aura toute la matière de prête on commencera les enregistrements et on cherchera un nouveau label parce qu’on en a besoin. C’était sympa d’être en mode « Do-It-Yourself » pendant un certain temps. En plus le besoin ne vient pas forcément de nous mais des gens. En fait, on a tout le temps des centaines de personnes qui nous demandent « Où est ce que je peux acheter votre CD aux Etats-Unis ? Je me demande où je peux trouver un t-shirt en Amérique du Sud ? ». Et tu ne peux pas aller en Australie sans le soutien financier d’un label. Il paye tes billets d’avion, il fait ta promo. Si tu y vas tout seul c’est plus difficile. On DOIT trouver un label, c’est pas qu’on VEUILLE et qu’on en ait marre de s’auto-gérer c’est juste… C’est tellement essentiel pour notre évolution, avoir un putain de label. (rires)

 

 

Vous savez que sur la scène Stoner, on voit de temps en temps des EP splits entre 2 groupes. Ça vous éclaterait d’en faire un, et si vous le vouliez, ça serait avec quel autre groupe ?

Les mecs sur le T-shirt que tu portes ! Mars Red Sky, sans hésiter. Je suis vraiment impressionné par les jeunes groupes qui font fureur sur la scène Stoner, parce qu’il y a toujours des groupes qui « ne sont pas si bons » (murmuré) mais qui marchent bien parce qu’ils sont simples…

 

 

Tu peux dénoncer si tu veux…

Non, non je ne balancerai aucun nom ! (Rires)
Parce qu’ils ont du succès et qu’ils sont simples et les gens les apprécient facilement. Mais il y a des jeunes groupes qu’on aime carrément, qui ont de l’ambition et qui repoussent leurs limites. Ils se dépassent. Mars Red Sky, Greenleaf, Elder, ces mecs-là sont énormes. Et on a tourné avec Greenleaf, on a aussi tourné avec les deux en tête d’affiche du plus gros festival de stoner rock de Kiev. Ces mecs sont hallucinants en concert et ils sont tellement sympas, ils ont le même âge que nous, on partage les mêmes centres d’intérêts et on est très ouverts à la nouveauté, parce que, tu sais, les groupes plus âgés en festival, ils sont toujours en noir, ils se tiennent comme ça, avec dignité, ils donnent toujours l’impression qu’ils vont être reconnus, genre « prêts à signer un autographe ! Qui veut un autographe ?! » C’est vraiment marrant, parce que je comprends qu’ils connaissent l’industrie musicale et que c’est important pour eux et que nous on est qu’une bande de petits cons de Kiev, on a même pas de label et c’est vraiment que du bonheur pour nous. Ce que je veux dire c’est que ça fait déjà 2 ans qu’on vit grâce à notre musique, ça va faire 2 ans cet automne, mais c’est toujours plus cool que la grosse industrie musicale, en tout point. Et ces mecs sont vraiment coincé dans ces personnages, cette… attitude, ils ne vont pas faire un pas à droite ou à gauche parce qu’ils savent que leurs fans aimeront pas, blablabla… Et quand je parle à des jeunes comme Mars Red Sky ou Elder, à quel point ils sont ouverts, ils écoutent plein de styles de musiques différents, ils essayent . Le prochain album aura peut-être plus de jams et d’électronique, ils te répondent « oui, carrément, on travaille là-dessus en ce moment !!! » C’est une sacré créativité qu’on ressent. Et quand on regarde ces mecs plus vieux on se dit qu’on ne veut pas être comme ça dans 15 ans. On verra bien…

 

 

Vous disiez que vous vouliez voir d’autres groupes, lesquels, et allez-vous rester les 3 jours ou vous devez repartir en tournée ou autre ?

Non, on n’est pas en tournée, on passe juste le week-end ici. Comme je t’ai dit, c’est plus une aventure, parce qu’on a déjà dépensé tout l’argent pour les vols, donc on s’est dit « putain on a qu’à rester les 3 jours », les tourneurs nous ont dit qu’on devrait payer pour l’hôtel, on a répondu « On s’en branle, c’est comme si c’était L.A ici, donc bon… ». Personnellement je veux voir Melvins, Magma, ça c’est certain, Abbath, Rammstein, Converge… Tu sais y’a tellement de groupes qu’on ne connait pas vraiment, vu qu’on vient plus du rock que du metal. Et c’est plutôt de la curiosité, comme y’a 5 ans quand j’étais moi-même un festivalier au Hellfest, je regardais la programmation, je n’écoutais pas tout, j’ai dû écouter Opeth, et Anathema en entier. Quand je dis à quelqu’un que « j’ai vu 10 minutes de Meshuggah » et que tout le monde dit « Quooooiiiii !? pourquoi t’es pas resté tout le concert ? » parce que je connais aucune chanson, et que c’est pas mon style de musique, je préfère dire « OK j’ai vu Meshuggah, ça c’est fait » (rires) J’ai déjà tout vu ici, c’est bon j’ai compris le truc ». Il y a certains groupes qu’on veut vraiment voir comme Puscifer ou Paradise Lost… Je vais voir aussi Katatonia, mais en général on va surtout se balader comme ça.

 

 

Dernière chose, j’étais au Marché gare à Lyon, je ne sais pas si vous vous souvenez mais y’a un gars qui a gueulé « MASTODOOOOOOOOON ! » pendant tout le concert parce que t’avais un T-shirt Mastodon et tu l’avais jeté sur le public. J’étais dégouté, c’était moi et tu l’as jeté complètement à l’opposé de où j’étais !

(Rires) Effectivement je me souviens oui,  je suis vraiment désolé !

 

 

Il y a un rituel sur notre site web, je finis toujours par la même question, donc ma question est « que pensez-vous de Mastodon ? » vous les aimez vraiment ou est-ce que c’est juste un groupe que vous écoutez et dont vous n’êtes pas plus fan que ça ?

Pour être totalement honnête, c’est un de mes groupes préféré et c’est même pas en rapport avec le style de musique mais pour ce qu’ils sont. Ils sont tellement naturels, s’ils font des conneries, ils font des conneries, s’ils veulent être sérieux comme avec « Crack the Skye », ils y vont à fond. Et ils troll carrément ! Toutes ces clips avec des chats, avec des gens qui twerkent , le merch « Ass-todon », ils sont vraiment à un niveau supérieur, le public plus mainstream est très réceptif. Ils n’essayent pas de juste vendre, parce que j’aime vraiment leurs derniers albums The Hunter, Once More ’Round The Sun, ils ne sont peut-être pas tellement puissants ou originaux, mais ces gars ont eu leur part d’originalité dans les premiers albums, donc maintenant ils peuvent se poser et aller au plus simple. Je les aime vraiment et j’aime leur attitude, et j’espère que nous, Stoned Jesus, on sera perçu de cette façon, un groupe qui joue pour un public qui vient du metal ou du stoner, mais qui ne fait pas que ce genre de musique. Comme ça on pourra s’amuser un peu avec ! Parce que se prendre au sérieux ça craint, si tu te prends trop au sérieux tu deviens un mec comme Phil Anselmo. Et en parlant de la tournée Stoned Jesus / Mars Red Sky, c’était clairement nos meilleures années. C’était organisé par Jimmy Kinast, le bassiste de Mars Red Sky qui est tourneur, c’était parfait du coup. Et la musique, c’était… Pfiou ! Il y avait une telle alchimie entre les groupes, peut être que tu as vu la vidéo avec Julien Pras de Mars Red Sky et moi, on s’est rendu compte qu’on aimait tellement de musiques en commun, et on a passé 3 semaines ensemble sur une tournée, et encore 2 semaines sur une autre, et on aime toujours leurs chansons, on continuait à aller les voir jouer et ça veut tout dire, genre 1 mois et demi sur la route avec ce groupe et on aime toujours leurs chansons. C’est énorme.

 

 

Je viens de penser à une question: vous avez parlé de crowdfunding et de Kickstarter et avez dis que vous n’étiez pas trop fan. Vous avez vu que Mars Red Sky veut faire un clip financé via un kickstarter. Dans ce cas là aussi, vous n’aimez pas l’idée ?

Kickstarter est bien pour tout ce qui est plus artistique. Les clips ne sont pas… Je veux pas dire qu’ils ne sont pas importants, je veux dire que ça n’est pas leur but principal. Ils sont connus pour leur album, pas pour les clips. Désolé Red Fang (rires). Non je les aime, je les aime. Mais tu sais, la plupart des gens ne connait que « Wires » et une autre d’eux. C’est dommage parce qu’ils ont tellement de bonnes chansons comme « DOEN » Pour revenir à Kickstarter, si tu veux faire quelque chose en plus, comme pour la musique, si tu veux faire un clip ou du crowdfunding pour payer ta tournée ou peut-être pour acheter un putain de van, parce qu’on en a pas ! (rires) je pense que Kickstarter c’est cool.

 

 

Donc, si un jour Stoned Jesus doit lancer une campagne de crowdfunding, il faudra que ce soit pour un projet vraiment… Important ?

Ouais, parce que tu vois, ça arriverait peut-être parce qu’on est terre à terre, je veux dire, en Ukraine si tu dis que tu es musicien et que tu en vis depuis 2 ans, les gens te diront « Va chercher du boulot, espèce de débile ! » Et je comprends ça. J’ai une sœur qui vit en Allemagne, elle dit que c’est pareil là-bas, et je me souviens d’avoir lu une interview d’un certain Till Lindemann et ça lui arrive toujours aujourd’hui ! Genre, le mec joue dans le groupe Rammstein depuis 20 ans et on lui sort toujours « Quand est-ce que tu cherches un boulot ? » Je comprends vraiment ça… Donc, venant de ce genre de milieu, je trouve normal de donner quelque chose en retour.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén