Hidden History of The Human Race (Blood Incantation) : Faire du nouveau avec du vieux.

Depuis maintenant quelques années une mouvance assez particulière se distingue comme devenant un style à part entière dans le monde de la musique : le revival. Ce phénomène s’étend d’ailleurs à d’autres médias culturels comme par exemple le cinéma, également abreuvé d’œuvres venant titiller la fibre nostalgique provenant d’une certaine époque que pour la plupart d’entre nous n’avons même pas connu.

On peut citer comme exemples le show quelconque de Netflix : Stranger Things ou encore les sympathiques longs-métrages Ça d’Andrés Muschietti. L’industrie musicale a elle aussi bien profité de cette direction artistique afin de développer des genres aujourd’hui très bien établis comme les nombreuses scènes revival ou encore le mouvement Synthwave. Le groupe sujet de la chronique du jour fait partie de ceux qui ont su se démarquer de cette mouvance tout en y participant, tant il parvient à opérer un savant mélange très bien dosé entre tradition et modernité.

Blood Incantation est une formation originaire du Colorado et qui célèbre cette année son dixième anniversaire. Opérant dans un Death Old-School, le quatuor américain a su se faire une place de choix dans le monde du Metal Extrême grâce à un univers atypique et des compositions mettant en exergue une grande technicité ainsi qu’une certaine intelligence. Le premier album : Starspawn fut le vecteur d’un début de reconnaissance bien mérité, qui mettait en avant un groupe déjà très mature dans l’exécution de ses idées. Fin 2019, le quatuor coloradien a fait son retour en sortant son second album, toujours chez l’écurie Dark Descent Records, roi du Death Metal de la décennie précédente.

Hidden History of the Human Race suit la ligne directrice déjà tracée avec Starspawn trois années auparavant. A savoir un Death très teinté d’influences Old-School avec une production rappelant les heures de grande gloire du genre s’inspirant notamment des œuvres de Death ou encore Morbid Angel. Malgré ce son “vintage” observable sur les pistes de batterie ou encore sur les guitares solistes on retrouve aussi beaucoup d’éléments de mise en œuvre résolument modernes. Le son clair de guitare clairvoyant et le son de basse limpide apportent par exemple beaucoup de nuance et de clarté au disque.

On pourrait croire qu’une telle démarche de production amène ce second disque dans une direction au son très particulier et inaccessible mais ce n’est pas le cas. L’indéniable qualité du mix et du mastering rend Hidden Story of the Human Race très clair et surtout extrêmement agréable à écouter. Pete DeBoer offre ici une signature sonore tout bonnement splendide à mi-chemin entre des albums cultes de la scène américaine des années 80’s/90’s et des influences bien plus modernes et récentes.

Musicalement, Blood Incantation propose une recette très variée, à la fois très brutale et directe, mais aussi planante et lumineuse. L’intelligence évoquée demeure notamment dans le dosage présent dans les compositions du groupe, entre violence et repos. Ce dernier rapproche même la musique de la formation du mouvement progressif, tant l’articulation des morceaux peut rendre leurs structures complexes sans vraiment d’organisation au sens stricto-sensu du terme. On se retrouve par conséquent avec des morceaux qui ne passent pas en-dessous la barre des 5:30 minutes.

Cette longueur vient encore ajouter une dimension très progressive à la musique de Blood Incantation. D’autant plus que Hidden History of the Human Race se clôture sur le morceau “Awakening From the Dead of Existence to the Multidimensional Nature of Our Reality » et ses 18 minutes au compteur.

L’organisation rythmique demeure être l’indéniable point fort de ce second opus, laissant respirer tout en gardant un rythme soutenu qui vous garde en haleine durant son long. Le quatuor américain a clairement su se positionner et propose ici un mélange à la totale réussite assez unique, se démarquant assez aisément de ses congénères. Le ton sombre, langoureux et caverneux de Hidden History of The Human Race constitue en réalité sa richesse, créée par les nombreux contrastes musicaux cohabitant en son sein. Blood Incantation devient petit-à-petit un nom important dans le monde moderne du Death Metal. Un groupe aussi talentueux et jeune est définitivement à suivre pour les fans du genre, tant il est prometteur et laisse imaginer une suite de carrière tout bonnement brillante.