Hellfest 2017 – 15&16/06/17 : Départ en trombe

Vous l’avez remarqué, on était au Hellfest. Et nous n’avons pas fait qu’interviewer des groupes. On a aussi profité des nombreux concerts, et ça commençait dès le jeudi. On est parti pour le report des deux premiers jours.

Avant de commencer, on va préciser quelque chose. Si vous ne voyez aucune lettre avant le paragraphe d’un groupe, c’est qu’on était tous d’accord à propos du concert. Sinon, il sera précisé à qui appartient l’avis que vous lisez. Bonne lecture !

Jeudi

Gérard Baste 

Il le clamait haut et fort. Il voulait être le premier rappeur à faire le Hellfest. Sur la scène du Metal Corner, Gérard Baste a mis le feu au nombreux public présent. Accompagné notamment de Waxx à la guitare, il a enchaîné ses tubes dont le culte « Réveiller le Punk » que le Metal Corner a repris en coeur. C’est clairement quelqu’un qui a l’esprit Hellfest en lui et ce dernier lui a bien rendu. Coup de chapeau pour avoir osé le programmer. C’était le feu.

Vendredi

Betraying The Martyrs 

Les Français avaient un album à défendre et ils l’ont bien fait. Ils ont même profité de l’occasion pour tourner un clip avec l’ambiance du live. Placé à 12h15, Betraying The Martyrs a fait le café. C’était énergique, puissant, le public était réactif, un bon moyen d’attaquer le vendredi. On attend donc de les revoir plus haut sur le RO dans quelques années.

Animal As Leaders

Djodjo : Je suis allé les voir parce que je suivais les 2 autres membres et j’ai pas accroché du tout. Je suis pas fan du tout instrumental et puis c’était assez froid sur scène. C’était pas un grand moment.

Chaff : J’ai eu l’occasion de les voir au CCO à Lyon du coup j’appréhendais de les voir sur la Main Stage. Et ça n’a pas loupé. Ils n’ont pas la carrure pour remplir cette immense scène. Nul doute que sur une des tentes, leur show aurait été meilleur. Et puis le son était pas forcément au top. J’ai largement préféré en salle.

Tolol : Pour ma part, j’avais loupé leur passage Lyonnais et j’étais impatient de voir le trio à l’oeuvre. J’ai bien apprécié même si je suis d’accord sur le fait qu’ils étaient pas à leur place sur la Main Stage. Mais AAL est un groupe tellement difficile à placer qu’il est sur de les imaginer sur une Altar ou une Temple. Je préfère garder un souvenir plutôt agréable malgré tout.

The Devin Townsend Project

C’était cool, mais il a souffert de son horaire. En plein après-midi il n’a pas été aidé par le temps ensoleillé qui a couvert ses lights. Et puis le son était pas ouf sur la MS à ce moment, mais c’est le lot d’une grande scène comme celle-ci. Par contre, on est très hypé de le voir dans une salle. Et puis, faut reconnaître le charisme du type et sa voix incroyable. Donc Devin si tu nous lis, passe dans une salle Lyonnaise. Genre vraiment.

Red Fang

Tolol : Le souvenir du concert de 2015 était encore présent. Un concert moyen sur une main stage trop grande pour eux. Les revoir sur la Valley était donc indispensable. Et quelle gifle ! Son aux petits oignons, lumière parfaite. Une énergie démentielle, des riffs qui claquent, des tubes toujours aussi efficaces. Bref, un gros oui pour ce show. Ils peuvent clairement prétendre à une place en tête d’affiche de cette scène. Par contre, la Valley était surchargée comme jamais elle ne l’a été. Il y’avait surement beaucoup de fans du groupe, mais aussi pas mal de gens qui profitaient de l’ombre de la tente et qui ont empêché pas mal de monde de profiter du show. Le petit bémol de ce concert.

Electric Wizard

Tolol : En 2014, ils passaient après le show d’Iron Maiden. De plus, ils s’agissait de mon premier Hellfest et j’étais éreinté. Du coup j’avais détesté leur show. Nous sommes en 2017 et les Anglais m’ont mis une des plus grosses tartes dans la gueule du fest. C’était de la folie furieuse. Malgré un son qui des fois était bizarre, les papes du Doom ont écrasé la Valley de leurs riffs dantesques. Bien aidés par un show light géré à la perfection. Merci messieurs.

Deep Purple

Djodjo & Chaff : Groupe de papys content d’être là mais ça casse pas 3 pattes à un canard. Pas de vie sur scène, très mou. On s’est barré au bout de 3 chansons parce qu’on avait un peu peur de voir la suite. Et surtout parce qu’on était pas emballé.

Rob Zombie

Djodjo & Chaff : Énorme claque, c’est d’ailleurs le meilleur concert pour l’un de nous deux (Chaff). Show light extraordinaire, le son aux petits oignons, présence scénique formidable. Rob Zombie avait annoncé vouloir faire un show spécial pour le Hellfest. On s’attendait pas à avoir un truc aussi beau. Parfait/20

Monster Magnet

Tolol : Pour terminer la soirée on avait Monster Magnet sur la Valley. Incontournable pour les fans de stoner. Sauf que j’ai vite déchanté. Très redondant, vite ennuyeux.  3 chansons et puis s’en va. On aurait dit un show un peu robotique. On arrive, on fait notre truc et puis merci au revoir. Énorme déception.