Granny’s Challenge #3 : Jake Holmes – The Above Ground Sound

Dans l’épisode précédent, nous avions parlé de Wayne Cochran, chanteur de Blues/RnB qui a inspiré les plus grands grâce à son jeu et sa folie scénique. Une voix éraillée assez marquante qui malheureusement ne survivra pas au temps qui passe. Pour cet épisode 3, on calme le tout puisqu’on va sur le terrain de l’Acid Folk.

L’artiste.

Jake Holmes. Le Californien n’est peut être pas un nom connu. Pourtant il est au centre d’un des plus grands morceaux de Led Zeppelin : « Dazed & Confused ». C’est en 1967 que le jeune Jake fait la première partie des Yardbirds avec son album dont on va parler aujourd’hui. Dans la setlist on retrouve le titre « Dazed & Confused ». Jimmy Page est sous le charme et décide de se l’approprier. D’abord avec ses « bleus » puis avec Led Zeppelin ou il donnera au titre une dimension épique & historique par l’utilisation d’un archet. Le Zeppelin en fera la pièce essentielle de ses shows. De son coté, Jake Holmes arrêtera de sortir des albums en 1971 pour se concentrer à la conception de musiques et autres gingles publicitaires. Rôle qu’il effectuera avec brio puisqu’il est voix reconnue aux Etats-Unis. On lui doit notamment, cette musique pour Gillette. Une pub qui sent bon les 80’s En 2010, il intentera un procès au groupe de Jimmy Page pour plagiat. 2 ans plus tard, l’affaire est classée sans suite, un accord à l’amiable ayant été trouvé entre les deux parties.

L’album.

Est-ce que Jake Holmes avait raison de trainer Led Zeppelin en justice ? Oui. Car bien que le Zeppelin ait réarrangé à sa sauce son morceau, la ligne de basse trahit toute possibilité de coïncidence entre les deux versions. Cette question réglée, parlons du reste. On a le droit à une demie heure de ce que les gens nomment Acid Folk. En gros, ça parle de drogue, ça fait planer, vu l’époque, rien de bien choquant. Deux guitares, une basse, la voix de Jake Holmes et c’est tout. C’est ce qui nous berce pendant la demie-heure proposée. Après, l’attraction reste forcément « Dazed And Confused ». Mais l’album nous ballade entre ambiance calme (« Too Long ») et plus enjouée (« Hard To Keep My Mind On You ») et on passe un bon moment. On vous le conseille si vous avez envie de vous poser tranquillement avec un album dans les oreilles.