Courtney LaPlante – « Je pense que je tire aussi beaucoup d’influence de Sam Carter »

Ce nom ne vous dit peut-être rien ou peut-être que vous le connaissez bien. Quoi qu’il en soit, Courtney LaPlante, ex-chanteuse du groupe Iwrestledabearonce, nous a accordé une belle interview dans le cadre de la naissance de son nouveau projet Spiritbox et la sortie de leur EP éponyme.

 

L’EP est disponible en écoute sur Spotify et Apple Music.

 

Salut Courtney. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi  ? Qu’est-ce que tu faisais avant de te lancer dans la musique, et qu’est-ce qui t’y a conduit ?

J’ai fait partie d’un groupe dès ma sortie du lycée, c’est-à-dire il y a longtemps. Mais je ne peux pas me souvenir d’un moment où je n’écrivais pas de musique. Je n’ai jamais pensé que ce serait quelque chose d’autre qu’un hobby jusqu’à ce que je commence à improviser avec mon petit frère, et qu’on forme notre premier groupe ensemble.

 

Comment est né Spiritbox, ce nouveau projet que tu as créé avec ton mari Mike ?

Mike a rejoint iwabo un an après moi, donc quand on s’est séparés d’iwabo, on a tout de suite su qu’on créerait un nouveau projet ensemble.

 

Quelles sont les influences majeures de ce projet ?

Nous avons énormément d’influences musicales, mais je dirais que pour cet album les plus grandes ont été Altered State et Polaris de Tesseract. Je pense que je tire aussi beaucoup d’influence de Sam Carter d’Architects, comme c’est l’un des groupes préférés de Mike. Son style unique m’a inspiré pour Osmosis je crois !

 

Ce nouveau projet ne ressemble pas beaucoup à iwrestledabearonce, le groupe dont vous faisiez partie Mike et toi. Est-ce que tu qualifierais Spiritbox de plus sérieux, plus mature ?

Je n’ai jamais pensé qu’iwabo était immature, parce qu’au niveau des paroles il n’y avait rien de drôle ou d’insolent. Les thèmes étaient toujours assez sombres. Mais iwabo restera toujours le groupe qui a des clips bizarres, donc je comprends pourquoi la plupart des gens ont cette image de nous. C’est ce qu’on a montré au public. Je trouve qu’iwabo a grandi et évolué au fil des années, mais à l’apogée de notre popularité, on avait cette attitude de « groupe qui ne se prend pas au sérieux » même si je pense que tous les membres du groupe prenaient leur musique très au sérieux. Mais iwabo était un groupe de son temps. En 2007 tout le monde utilisait beaucoup trop de samples audio et avait des noms de chanson ridicules.

Donc j’imagine que la nouvelle musique est plus sérieuse et mature, mais malheureusement je ne suis ni l’un ni l’autre ! Haha, je suis toujours la fille chelou qui fait des blagues de merde sur scène.

 

Est-ce que tu as gardé contact avec tes anciens collègues de iwrestledabearonce ?

Je parle souvent avec Ricky et Mikey, mais pas vraiment avec les autres. Mais je les vois sur les réseaux sociaux et ils ont tous l’air d’aller super bien, ce qui me rend heureuse !

 

De quoi parle l’EP ?

La première moitié de l’EP est une histoire en trois parties à propos de quelqu’un qui est très malheureux dans sa vie et qui souffre de paralysie du sommeil. Il ne sait plus si les choses terrifiantes qu’il vit font partie de son rêve ou si elles sont réelles. J’écris beaucoup à propos de toutes mes angoisses qui remontent toujours à la surface. Qu’est-ce qu’il se passera si je ne suis pas à la hauteur ? Si j’échoue ? Si je n’atteint jamais mes objectifs ? Ce sont des thèmes universels, qui créent pourtant en nous un sentiment d’isolement.

 

Mike et toi vous avez réalisé 100 % de l’EP ? Écriture, enregistrement, mixage ?

Mike écrit la musique, et j’écris les lignes de chant. Mike écrit sa propre partie de batterie pour en faire une démo puis il l’envoie à Mikey Montgomery (iwrestledabearonce), qui écrit sa propre interprétation de la ligne de batterie et nous la renvoie. On l’a enregistré nous-mêmes avec l’aide de notre ami Tim Creviston, dans notre studio privé. Quand il peut il vient de Vancouver pour enregistrer Mike et parfois moi. Parfois c’est Mike qui m’enregistre. Tim a édité l’EP puis on l’a envoyé à Los Angeles pour qu’il soit mixé et masterisé par Dan Braunstein, qui est l’un de nos producteurs préféré. On est vraiment contents de ces collaborations, le résultat est incroyable. C’est la dream team ! Mais on veut quand même pouvoir enregistrer dans un vrai studio pour les prochains enregistrements. Rien ne peut remplacer ça.

 

Tu chantais dans UnicRon avant. Quelle est la chose la plus importante qui s’est passée dans ta carrière musicale depuis ?

La chose la plus importante qui s’est passé dans ma vie entière c’est de recevoir le message du manager d’iwabo pendant que j’étais au travail dans lequel il me demandait si ça m’intéressait d’accompagner le groupe pour le Warped Tour. J’ai dit oui, j’ai quitté mon travail, je suis rentrée chez moi et j’ai pris l’avion quelques heures plus tard pour rencontrer mes nouveaux collègues pour la première fois. Je suis montée dans le bus de la tournée avec eux, je me suis couchée et je me suis réveillée le lendemain à St Louis, je suis sortie et j’ai fait le concert sans avoir le temps de répéter une seule fois. Après ça on a fait un mois de tournée. Je n’ai pas eu l’occasion de répéter avec mes collègues avant deux mois de tournée avec eux. C’est une histoire de fous.

 

Est-ce que Spiritbox est appelé à devenir un groupe avec un line-up complet, un jour ?

Oui ! On veut pouvoir en faire une tournée et on a déjà un groupe de gens géniaux qui sont prêts à faire des concerts avec nous. On espère pouvoir faire une tournée en 2018.

 

Et avec ou sans eux, quand est-ce qu’on peut espérer vous voir sur scène ?

En 2018 on va tout faire pour y arriver !!

 

Y aura-t-il des copies physiques pour cet EP ?

Quand on sera en tournée on fera un cd, mais ce que j’ai envie de faire plus que tout c’est un vinyle !

 

Est-ce que tu connais des groupes ou des artistes français ? Qu’ils jouent du métal ou non ! Si oui qui sont tes préférés ?

J’adore Gojira ! Je les ai vus quand il jouaient vers chez moi avec Metallica et j’étais sidérée. Ils défoncent en live.

 

C’est quoi ta chanson préférée de tous les temps ?

Je n’ai pas chanson préférée, désolée ! Laisse-moi réfléchir… hmmmm…. Ça pourrait être Bohemian Rhapsody. C’est l’une des meilleurs chansons qui ait été faite. Clair de Lune est aussi un des plus beau morceau de musique de tout les temps. Ah la la ça y est, je vais y penser toute la journée maintenant. Ok. Ma réponse c’est « Work it » de Missy Elliot parce que c’est la chanson dont je n’oublierai jamais une parole, jamais, ce qui veut dire bien sûr que je l’ai écouté dix mille fois.

 

Merci beaucoup, on a super hâte pour Spiritbox et on attends de voir son évolution.

Merci à toi pour l’interview! « Au revoir » !

 

 

Je rappelle que l’EP est disponible sur en écoute sur Spotify et Apple Music!