Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Chronique d’une pomme au Hellfest : Bilan

Voilà, le festival est terminé depuis dimanche soir, l’occasion de faire, dans une vitesse modérée, un bilan.

Tout d’abord, faut tirer un coup de chapeau aux personnes travaillant sur le fest. Des bénévoles aux techos, tout le monde a été extraordinaire, et faut le remarquer. D’ailleurs, une immense banderole était érigée sur l’entrée, pour soutenir les intermittents.

Banderole

Ensuite, grand bravo à ceux ayant programmé les groupes. Rien à redire, les scènes étaient très bonnes et les groupes d’un niveau très élevé. Cette édition a rehaussé le niveau de l’an passé qui était un peu plus faible. De quoi faire plaisir aux organisateurs.

Par ailleurs, qui dit grosse programmation dit vente énorme. Et cette année a vu le Hellfest battre son record de personnes avec 150 000 festivaliers présent sur le week-end. De quoi combler le déficit provoqué par une édition 2013 moins marquante.

Public devant Aerosmith

Le Hellfest, c’est aussi une ambiance particulière. Des mecs d’une sympathie énorme, aucune échauffourée, que du plaisir. De quoi envoyer un message fort, à ceux qui sont réfractaires à ce festival, soi-disant parce que ça propage des messages de haine et de satanisme.

Le temps a été clément, un peu trop peut être. Une chaleur trop extrême qui a un peu réduit les possibilités de concert lors des après-midi. Autre problème, la poussière. Lors des concerts, les mouvements de foule a fait voler de la poussière, ce qui était assez horrible pour les poumons. Mais ça reste secondaire.

Le Hellfest, c’est un décor magnifique, un espace gigantesque, des scènes grandioses. Le Hellfest, c’est 3 jours de métal non-stop. Le Hellfest, fera sa 10ème édition l’an prochain et ça risque d’être énorme.

Décor du Hellfest

Le Hellfest c’était bien, c’est à faire et je veux y retourner.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén