Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Music Monday #152 : Final Light – In The Void

Deux immenses artistes, deux univers drastiquement différents, réunis en un seul et même projet : Final Light

Il y’a parfois certaines collaborations surprenantes qui peuvent vendre bien plus que du rêve sur le papier, et Final Light n’échappe pas à cela, étant un duo entre James Kent (alias Perturbator) et Johannes Persson. Le premier est un monument de la Synthwave (et plus particulièrement du mouvement Darksynth) et le deuxième est le leader mais aussi chanteur/guitariste de l’un des plus grands groupes de la scène Metal actuelle, à savoir Cult Of Luna. Deux styles musicaux radicalement différents, mais qui ont comme point commun une ambiance sombre et désespérée. Qu’allait bien pouvoir nous donner ce projet, musicalement et artistiquement parlant ?

Annoncé d’abord comme une collaboration exceptionnelle pour le Roadburn, l’officialisation de la sortie du disque se fera très rapidement après ce dernier, nous laissant profiter par la même occasion du single dont il est question aujourd’hui : « In The Void ».

Dès les premières secondes, on se sent complètement happé par cet univers sombre et plutôt plombant, les univers des deux artistes se mariant à merveille. Les nappes de claviers ambiantes de James Kent nous amenant parfaitement à ce mur de guitare lourd et puissant. À l’image de la pochette, le morceau est d’une noirceur et d’une lourdeur assez abyssale. Les growls de Johannes Persson noyés dans les effets nous semblent lointains, comme s’ils se noyaient dans les limbes. Bien que monolithique, ce
« In The Void » est un titre léché et original venant pas mal nous rappeler l’époque Vertikal de Cult Of Luna. La patte de Perturbator y est singulière, dans la parfaite continuité de ce qu’il a pu entreprendre sur son dernier album en date : Lustful Sacraments.

Après le premier album de Ruin Of Romantics (supergroupe de Cold Wave) sorti en 2021, James Kent nous propose une autre face de sa musique grâce à Final Light, sa touche électronique se mariant parfaitement avec le Post Metal suédois. Le disque est prévu pour le 24 juin et s’annonce d’ores et déjà comme l’un des projets les plus excitants et attendus de l’année. Reste à savoir si la galette sera à la hauteur de nos attentes et du talent des deux musiciens.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén