Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Birth Of Joy – 05/04/16 @ Jack Jack (Lyon) : Live Report

Soirée rock n’roll au Jack Jack. D’un côté les pilliers néerlandais du Blues Rock, de l’autre le nouveau groupe Français en vogue dans cette branche musicale. Birth of Joy et Last Train étaient à l’affiche, et voici notre ressenti.

En premier, Last Train. C’est la grosse hype Française du moment, avec notamment un passage au petit journal de Canal + il y a quelques semaines. Mon collègue Corentin de Nombril m’avait bien vendu le groupe et l’attente était réelle. On soulignera une volonté de bien faire, des parties très intéressantes, mais nous restons mitigés : parfois un peu brouillons/désordonnés, et parfois beaucoup trop hautains, Last Train nous a déposés sur le quai avant de partir. Il est assez difficile de se faire une opinion, honnêtement, mais gageont qu’en éliminant 2-3 fioritures et en évitant de passer pour de petits péteux Versaillais, alors qu’ils viennent de Mulhouse, Last Train devrait devenir une référence. Restons positifs, on est au devant d’un groupe au futur radieux.

13016749_1111441008876904_2050279323_o

Jean-Noël from Last Train ©Lukas Guidet

La Hollande, l’autre pays du Blues Rock. Seule similitude avec DeWolff, sa composition. Un trio avec un clavier, une guitare et une batterie. Mais dans la musique, Birth Of Joy parait nettement moins docile, dans ses sonorités et son énergie. Fort d’un nouvel album à défendre, le trio est arrivé sur la scène du Jack Jack un peu par surprise: on branche/on joue. S’en est suivie une avalanche de gifles, que ça vienne de Kevin Stunnenberg, guitariste et chanteur à la folie douce, ou bien de Bob Hogenelst batteur puissant et calme à la fois. Mais la vraie star du groupe, c’est Gertjan Gutman, qui s’occupe de l’orgue et des claviers. Assurant les basses de la main gauche, à grand renfort de groove, et des mélodies tantôt subtiles, tantôt puissantes, de la main droite. Sa dextérité est inouïe, sa fluidité est bluffante et chaque solo est l’occasion d’être, pardonnez moi l’expression, sur le cul. 1h30 de show intense, formidable et orgasmique.

12991966_1111441012210237_754014581_o

Kevin Stunnenberg from Birth Of Joy ©Lukas Guidet

Si la soirée avait débutée de manière assez mitigée avec Last Train, elle s’est terminée de fort belle manière avec Birth Of Joy. Un groupe qu’on vous recommande en albums et donc aussi sur scène. Et quand vous irez les voir, et que vous prendrez une sacrée gifle, pour ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenus.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén