Granny Smith

Acidité garantie depuis 2011.

Theizé Plaisir Farewell Tour @ Le Croiseur (Lyon) – 20/04/17 : Voyage voyage

On dit souvent que la musique fait voyager et on a pu le vérifier lors du Farewell Tour de Theizé Plaisir. On pensait débarquer au Croiseur pour une soirée placée sous le signe de l’astral, on s’est finalement baladé à travers le monde.

Tout a démarré par une ballade dans les contrées austères des Etats-Unis. Texas, Alabama, ça sentait bon le foin, les bottes, les stetsons et le rock n’roll. Daisy Bell and The Theizé Brothers étaient là pour nous ramener au temps du Far West. Les 6 coups prêts à surgir à la moindre incartade, le sable chaud, les Tumbleweed et l’alcool de contrebande. Johnny Cash, ZZ Top, le répertoire était plaisant et ce fut une bien belle mise en bouche pour le reste de la soirée. Yiiiha.

Daisy Bell en action ©Aurélien Maillet

Pas le temps de niaiser que notre périple nous fait basculer sur la côte ouest des Etats-Unis. Plus précisément en Californie, terre sainte du Pop-Punk, courant fort du début du siècle et porté par Plaisir 182. Sauf que les gars n’étaient pas seuls. Noir Plaisir était là pour un featuring inédit. Même si Plaisir 182 a gardé la main sur le set, on a eu le droit à Blind, chanson qui a fait la renommée de Noir Plaisir à l’international. L’occasion de rappeler qu’ILS N’ONT PAS D’ARGENT (Si vous ne comprenez pas, fallait venir)

Plaisir 182 ft Noir Plaisir ©Aurélien Maillet

Après ça, on a pas compris. On a été transporté comme par magie des Etats-Unis à notre canapé. Devant nous, une télévision qui changeait de chaîne toute seule quand elle voulait. C’est la force de TV Plaisir. Tantôt dans un canapé sous une fontaine, tantôt dans un camion synonyme d’expériences scientifiques, ce groupe nous a même permis de nous prendre pour des dresseurs. Dans la fosse, ça s’est battu sans répit. On a même eu la visite de Tortues mangeuses de Pizzas. Le pouvoir de la télévision.

Dernier groupe, dernier voyage, plus exotique. D’un coup d’un seul, on s’est retrouvé sous les tropiques, le vent dans les cheveux, sous l’ombre des cocotiers, du rhum dans les gosiers. Collier de fleurs autour du cou, chemise à fleurs, short, tongs, le zouk était à l’honneur avec La Compagnie Plaisir. Pendant près de 50 minutes, le public s’est déhanché aux sons des rythmes tropicaux. Les oiseaux riaient, les abeilles chantaient, les nuages furent chassés, et le bonheur rayonnait. C’était plaisir.

La Compagnie Plaisir ©Aurélien Maillet

Pour conclure, on a eu un All-star band qui a joué 3 titres afin de clore la soirée en beauté. Killing In The Name, Highway To Hell et Antisocial, de quoi partir sur une bagarre générale qui avait quand même un peu manqué dans cette soirée musicale de fort beau gabarit. Un Farewell Tour qui était très bien. Retour sur Terre à la fin des concerts, c’est difficile mais les souvenirs plein la tête, le dernier voyage nous ramène jusqu’à notre maison.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Granny Smith

Thème par Anders Norén