Le Bal Doom Doom 2 – 13/10/17 @ Jack Jack : Gras/20

Les fieffés filous de l’Oeil de Néron se sont associés à nouveau avec le Jack Jack pour la 2è édition du Bal Doom-Doom, jeu de mot de bon aloi.

L’an passé, Sunnata, Coush & Elder s’étaient succédés sur la scène Brondillantes. Un plateau fat, surpassé par celui de cette année avec Witchfinder, Monolord & les légendes Conan. Rien que ça, chapeau. Pour agrémenter ce live-report, on a même le droit aux photos de Lukas Guidet, photographe émérite de la région Lyonnaise. Son book est ICI (SI tu cliques sur ICI, tu tombes sur son site, c’est bien fait hein ?). N’hésites pas à checker son travail c’est de la qualité.

Witchfinder

Pour ouvrir la soirée, un trio qui nous vient de Clermont Ferrand. Witchfinder s’est formé en 2016 et ça se sent dans la prestation live. Deux trois petits pains à signaler, mais rien de rédhibitoire. Surtout qu’il y a des choses très intéressantes dans leurs compositions. Les riffs sont plutôt sympathiques et les gens présents se laissent aller à quelques balancements de tête. Faut dire que les Clermontois ont attaqué avec un morceau avoisinant le quart d’heure. Le genre de truc qui te pose les bases. Ils ont en plus annoncé un album qui arrive l’an prochain, de quoi faire monter la hype. Le seul gros problème de leur show, c’est le groupe qui est passé après.

Clément (Basse/chant) de Witchfinder en pleine action ©Lukas Guidet

Monolord

Vous le savez, on a adoré Rust. Le 3è album des Suédois est une pièce maîtresse de cette année 2017. Restait à savoir ce que ça donnait le groupe en live. Et c’était au-dessus de tout. Entrée sur « Where Death Meets The Sea » comme pour leur dernier LP. Et puis enchaînement de titres anciens et récents jusqu’au bouquet final, « Empress Rising » qui a terminé le public du Jack Jack, qui headbanguait en même temps tel une seule personne. C’était impressionnant à voir, à vivre, à entendre. Incroyable concert du trio de Gothenburg qui a giflé tout un département.

Mikka Häkki (Basse) devant Esben Willems (Batterie) ©Lukas Guidet

Conan

Voilà 10 ans que le trio Anglais déverse son doom/sludge dans les oreilles de milliers de fans à travers le monde. 3 albums & 3 ep plus tard, les voici sur la scène du Jack Jack. Malheureusement, c’était loin d’être fou. Un son pas top, un chant pas au mieux, et un public qui a déserté petit à petit au fil des chansons. Dommage parce qu’ils ont des riffs qui sont vachement cool. Mais c’était compliqué de passer après Monolord. Par contre, on peut le dire, Conan : les barbares. 

Chris Fielding (Basse/Chant) dans la lumière ©Lukas Guidet

Au final, une soirée quand même très bonne avec du doom Européen de fort beau gabarit. L’oeil de Néron ne nous déçoit jamais, et ils auront l’occasion de le confirmer le 21 octobre prochain pour le Grand Incendie 2 avec un plateau de choix.